XV de France : Décryptage de la conférence de presse des Bleus

le
0
XV de France : Décryptage de la conférence de presse des Bleus
XV de France : Décryptage de la conférence de presse des Bleus

La mêlée canadienne, l'évolution de Michalak, des joueurs qui doivent prendre du plaisir sur le terrain... décryptage de la conférence de presse des Bleus mercredi matin à la veille du troisième match du XV de France dans ce Mondial 2015.

La bonne synchronisation de la mêlée canadienne
« Leur caractéristique principale vient de leur capacité à sortir très vite le ballon des mêlées. C’est compliqué de les embêter sur leur introduction. Ils ont une très bonne synchronisation entre leur neuf et leur talonneur. Ils misent sur la vitesse des introductions et des talonnages pour bien lancer le jeu derrière leur mêlée », commente Yannick Bru, l’entraîneur des avants tricolores, à propos de la mêlée canadienne. Une capacité à vite éjecter les ballons et un positionnement s’inspirant des Néo-Zélandais selon le spécialiste français. « Maintenant toutes les équipes sont efficaces sur leur mêlée », ajoute l’expérimenté Nicolas Mas. Mais loin de là l’idée de ne pas faire l’effort pour récupérer quelques ballons. « A nous d’être encore plus sérieux, patients pour pouvoir essayer de les déstabiliser. Il faudra cibler quelques mêlées où on pourra essayer de faire une double poussée », précise le pilier.

Plus de temps pour préparer la rencontre
Seuls quatre jours ont séparé le match de l’Italie et de la Roumanie. Cette fois, le XV de France a disposé de huit jours pour préparer la rencontre. « On rentre dans un format un petit peu plus classique où on a vraiment eu le temps de préparer le match. On a l’intention de mieux faire que sur nos précédentes sorties. On sait qu’on doit être plus efficace et plus patient sur le plan offensif », constate l’entraîneur des avants.

Reprendre du plaisir sur le terrain
Au vu des deux premiers matchs, on n’a pas senti de la grande joie du côté des Bleus par rapport à ce qu’ils ont produit sur le terrain ; Yannick Bru acquiesce : « La semaine a été très studieuse. Je pense que les joueurs ont tout simplement envie de se faire davantage plaisir que ce qu’ils ont fait au dernier match. » Sans oublier la gueulante qu’a pu pousser Philippe Saint-André à la mi-temps du match contre la Roumanie : « Notre frustration venait surtout du fait qu’on sentait que les joueurs n’avaient pas pris leur dose de plaisir sur ce match. C’est avant tout les joueurs qui savent aujourd’hui que chaque match de Coupe du monde est une opportunité unique de prendre du plaisir, de vivre des moments exceptionnels et c’est dommage de gâcher ça par un manque d’engagement ».

Michalak adoubé et métamorphosé
« Je pense que comme nous tous il a gagné en maturité, commence le capitaine Thierry Dusautoir. C’est vraiment le chef de notre ligne arrière, c’est lui qui dirige tout ce qui se passe. Il a une maîtrise totale du jeu demandé. Il est toujours capable d’improviser comme on le connaît et de surprendre les adversaires. C’est celui qui a la gestion de notre jeu et sa responsabilité. » Au tour maintenant de Yannick Bru d’évoquer Frédéric Michalak, son ancien coéquipier au Stade Toulousain : « Le Fred des débuts, j’ai gagné mon deuxième titre de champion de France avec lui en 2001. Il avait mis deux coups de pied de 50 mètres qui nous ont permis de remporter le trophée, se remémore l’ancien talonneur. Cela fait maintenant quatorze ans et ce joueur n’a plus grand-chose à voir avec celui qui est avec nous aujourd’hui. »

Des changements qui amènent Yannick Bru à ne plus reconnaître le joueur de vingt ans qu’il était : « On a perdu le garçon insouciant qui surfait sur la vague de son talent et on a en face de nous un joueur très professionnel qui a été beaucoup influencé par les grands joueurs qu’il a côtoyés en Afrique du Sud ou à Toulon. On sent parfois chez lui une obsession du travail. Par moments je me dis que ce n’est pas la même personne que celle avec qui j’ai partagé des matchs de Top 14. »

Alexis Kunz (avec JFP en Angleterre)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant