Xi Jinping veut renforcer les relations franco-chinoises

le
1
LE PRÉSIDENT CHINOIS ENTAME SA VISITE EN FRANCE À LYON
LE PRÉSIDENT CHINOIS ENTAME SA VISITE EN FRANCE À LYON

par Catherine Lagrange

LYON (Reuters) - Le président chinois Xi Jinping a entamé mardi sa visite d'Etat en France par une étape politique et gastronomique à Lyon, où il a déclaré vouloir renforcer les relations bilatérales entre les deux pays, qui devraient signer cette semaine d'importants contrats.

Lyon est le berceau des liens entre la France et la Chine depuis le XVIe siècle grâce au commerce de la soie, puis à l'ouverture au XXe siècle d'un Institut franco-chinois qui a formé les élites chinoises.

Arrivés en fin d'après-midi, Xi Jinping et son épouse, la chanteuse Peng Liyuan, ont dîner à l?Hôtel de Ville avec le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, et le maire, Gérard Colomb. Quelques 150 élus et chefs d?entreprises de la région travaillant avec la Chine étaient également conviés.

Après avoir goûté aux spécialités régionales - charcuterie, fromage et Beaujolais -, Xi Jinping a dit souhaiter dresser avec les dirigeants français le bilan de 50 ans de relations franco-chinoises et faire en sorte qu'elles "prennent un nouveau départ et enregistrent des progrès encore plus importants".

Il a rappelé que Lyon "fut un des points d?arrivée importants eu Europe de la route de la soie, dont le point de départ se trouvait dans le Shaanxi", son pays natal.

C?est aussi à Lyon qu?ont séjourné des dirigeants du Parti communiste chinois "de l?ancienne génération comme Deng Xiaoping, Chen Yi, Nie Rongzhen et Cai Hesen", a-t-il ajouté. Aujourd?hui, l?agglomération lyonnaise recense une communauté chinoise forte de 15.000 personnes, dont 3.000 étudiants. Lyon compte une centaine d?implantations chinoises dont Bluesat Silicones, NFM Technologies, Sensing, Midea, Yingli Grenn Energy et Huawei et la Bank of China.

AIRBUS ET HÉLICOPTÈRES

Laurent Fabius avait auparavant dit la volonté de la France de s?ouvrir davantage à la Chine: "Les investissements sont les bienvenus et nous sommes mobilisés pour les faciliter."

Le ministre des Affaires étrangères a évoqué la présence de 35.000 étudiants chinois en France, qui pourraient bientôt passer à 50.000, ainsi que la venue de 1,5 million de touristes chinois en 2013, qui pourraient bientôt devenir trois millions.

"Pour le seul mois de février, nous avons enregistré une hausse de 48% des visas accordés à des Chinois par rapport à février 2013", a-t-il précisé.

Le président chinois est attendu ce mercredi matin au siège des laboratoires Biomérieux, qui travaillent depuis 40 ans avec la Chine, puis à l?Institut franco-chinois.

Il s'entretiendra avec Alain Mérieux, fondateur des laboratoires, qui s?est vu confier l?organisation du 50e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques franco-chinoises.

Une soixantaine de personnes ont manifesté mardi après-midi à Lyon, quelques heures avant son arrivée. Rassemblées devant la cathédrale Saint-Jean à l?appel de "Tibet Chine Actualités" et "Falun Dafa France", elles brandissaient des pancartes en chinois et en français aux cris de "Liberté pour le Tibet" et "Démocratie à Taiwan". Les manifestants entendaient protester contre "les violations des droits humains au Tibet et en Chine".

La visite de Xi Jinping a été placée sous haute surveillance, avec la mobilisation de 3.000 policiers.

Mercredi après-midi, le président chinois aura notamment un entretien à Paris avec son homologue français, François Hollande, au Palais de l'Elysée, où il assistera à la signature en grande pompe du partenariat stratégique entre PSA Peugeot Citroën et Dongfeng Motor.

Une première série de plusieurs dizaines de contrats seront signés dans la foulée, notamment dans l'aéronautique, le nucléaire et l'environnement. La Chine pourrait notamment signer une grosse commande d'avions Airbus.

Selon le quotidien Les Echos, l'extension du partenariat entre Airbus Helicopters et la Chine, avec la fourniture de 1.000 hélicoptères en 10 ans, pourrait aussi être annoncée.

D'autres contrats devaient être signés ou annoncés jeudi, au troisième et dernier jour de la visite de Xi Jinping, qui s'achèvera par un dîner privé à Versailles.

(Edité par Emmanuel Jarry et Henri-Pierre André)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bouchet1 le mercredi 26 mar 2014 à 09:23

    Le président chinois Xi Jinping LOL LOL , plutot la CPI pour ce mec qui terrorise le beau pays de Chine!