Xi Jinping, nouveau numéro un du Parti communiste chinois

le
0
XI JINPING, NOUVEAU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU PC CHINOIS
XI JINPING, NOUVEAU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU PC CHINOIS

PEKIN (Reuters) - Le Parti communiste chinois a annoncé jeudi la composition de la nouvelle équipe appelée à diriger la deuxième puissance économique mondiale pour les cinq prochaines années et confirmé la nomination de l'actuel vice-président Xi Jinping au poste de secrétaire général du PCC en remplacement de Hu Jintao.

La Chine doit poursuivre les réformes et continuer à s'ouvrir, a aussitôt déclaré le nouveau numéro un chinois.

Le parti se trouve confronté à de nombreux problèmes, a-t-il souligné, parmi lesquels il a cité la corruption et l'éloignement d'avec le peuple.

Le nouveau Comité permanent du Bureau politique, l'instance suprême de direction du parti et donc du pays, est réduit à sept membres au lieu de neuf, a annoncé l'agence Chine nouvelle.

Il comprend aussi Li Keqiang, l'actuel vice-Premier ministre, ainsi que l'influent financier Wang Qishan qui a été chargé de lutter contre la corruption.

La réduction de neuf à sept des membres du comité permanent du Poliburo devrait faciliter la constitution de consensus pour la prise de décision dans une instance appelée à trancher sur tous les sujets.

Parmi les sept nouveaux dirigeants, l'économiste formé en Corée du Nord Zhang Dejiang, devrait être nommé à la présidence de l'Assemblée nationale populaire (parlement), qui est largement une chambre d'enregistrement des décisions prises par le PCC.

Yu Zhengsheng, le chef du PC à Shanghai, fait également partie du nouveau saint des saints, de même que le conservateur Liu Yunshan, et que Zhang Gaoli, le chef du parti à Tianjin.

Xi Jinping, qui a aussi été nommé chef de la Commission militaire centrale du PCC, devrait être porté à la présidence de la République chinoise lors de la réunion du parlement en mars prochain en remplacement de Hu Jintao.

Ki Keqiang devrait être dans le même temps nommé Premier ministre, en remplacement de Wen Jiabao, précise l'agence Chine nouvelle.

En revanche, le chef du PC de Canton, Wang Yang, présenté comme un réformiste, n'a pas réussi à entrer au comité permanent du Poliburo.

John Ruwitch; Danielle Rouquié pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant