Xbox ou PlayStation, le nouveau duel des consoles

le
0
Xbox ou PlayStation, le nouveau duel des consoles
Xbox ou PlayStation, le nouveau duel des consoles

L'attente fut longue. Sera-elle récompensée? Annoncées en juin dernier à l'occasion du Salon mondial des jeux vidéo de Los Angeles, les deux nouvelles consoles de salon signées Sony et Microsoft arrivent enfin. La Xbox One est commercialisée aujourd'hui à 499 ?, sa concurrence nippone de Sony, la PlayStation 4, est, elle, attendue vendredi prochain à 399 ?.

Techniquement parlant, les deux machines de nouvelle génération sont tellement proches qu'il est bien difficile de les différencier, au moins sur le papier. Même processeur, même capacité de stockage (500 Go) et de mémoire vive (8 Go), même carte graphique et affiche en haute définition. L'engouement pour l'une ou l'autre sera surtout affectif, que l'on soit déjà fan et possesseur d'une Xbox 360 ou d'une PS3. Le prix risque également de faire pencher la balance pour la Play- Station 4, qui affiche un tarif inférieur de 100 ? par rapport à sa concurrente. La console nippone, lancée il y a une semaine aux Etats-Unis, fait d'ailleurs déjà des étincelles, avec 1 million d'unités vendues en seulement vingt-quatre heures!

Chacune propose pourtant une approche du divertissement légèrement différente. La PS4 mise tout sur les jeux et le partage des exploits ludiques sur les réseaux sociaux, alors que la Xbox One ambitionne de devenir l'unité centrale du divertissement (jeux, film en VOD, télévision, Internet) connectée à un écran de télévision.

Pas assez de produits pour satisfaire tous les fans

L'histoire se répète inlassablement et, comme à chaque lancement de consoles, les quantités disponibles à la vente sont encore trop faibles pour satisfaire tous les fans. « L'offre est bien inférieure à la demande, confirme Pierre Cuilleret, PDG des magasins Micromania. Nous avons enregistré plusieurs dizaines de milliers de précommandes, et il ne reste que quelques exemplaires, par-ci par-là, pour ceux qui n'ont pas réservé. En ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant