Xavier Niel : «La France, morte ? Il y a peu de pays où il se passe tant de choses»

le
6
Xavier Niel : «La France, morte ? Il y a peu de pays où il se passe tant de choses»
Xavier Niel : «La France, morte ? Il y a peu de pays où il se passe tant de choses»

Ce sera la plus grosse pépinière de start-up au monde. Xavier Niel, patron d'Iliad, la maison mère de Free, a lancé hier, en présence de François Hollande, les travaux de rénovation de la halle Freyssinet, dans le XII e arrondissement de Paris. Un projet dans lequel il va investir « environ 200 M¤ », la Caisse des dépôts participant entre 5 % et 10 %. 30 000 m 2 de locaux seront réaménagés par l'architecte Jean-Michel Wilmotte.

Comment vous est venue l'idée de cet endroit qui accueillera 1 000 start-up ?

XAVIER NIEL.  Depuis longtemps je cherchais un endroit à Paris pour créer un gros incubateur (NDLR : une structure d'accompagnement de jeunes sociétés) de start-up. Quand je voyage, je m'aperçois que dans le monde entier, dans les entreprises de nouvelles technologies, vous avez toujours des Français. On les forme bien, ils sont géniaux, font des trucs fantastiques, sont réputés dans le monde entier... La Silicon Valley les fait rêver, mais c'est le pire endroit du monde pour créer son entreprise : la concurrence y est terrible. Il y a des incubateurs en France qui marchent bien, mais il fallait un lieu emblématique. C'est pour cela que nous avons choisi cet ancien bâtiment de la SNCF qui accueillera le plus gros incubateur du monde.

Combien de temps faudra-t-il pour en voir sortir les pépites de demain ?

Ça va très vite ! Regardez Google, qui n'a que 15 ans ! L'application Snapchat (NDLR : elle permet de partager entre téléphones) vaut 10 Mds$ alors qu'elle n'a que 2 ans et demi ! Ici, nous allons faire venir entre 3 000 et 3 500 jeunes. On leur fournira tout ce dont ils ont besoin pour créer, faire vivre et voir grandir leur entreprise : bureau de poste, dépôt des brevets, etc. Ce sera un QG d'inventeurs qui permettra de passer de l'idée au prototype, avec des outils lasers, des imprimantes 3D... Les loyers seront bas et tiendront compte de ceux pratiqués par les autres incubateurs parisiens. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aremon05 le mercredi 5 nov 2014 à 19:33

    Il a raison ce qui marche bien en France représente 90% de l'activité et on se focalise que sur les difficultés...La France est un pays puissant 5 puissance économique du monde pour moins de 70 millions d'habitants et une des rares puissance militaire à pouvoir intervenir sur des conflits dans le monde.

  • j.barbe6 le lundi 27 oct 2014 à 13:16

    Alors lui il a un complexe de reconnaissance énorme ce qui lui fait dire des (grosses) bêtises.Non Mr Neil le pays n'est pas l'endroit révé pour être entrepreneur.D'ailleurs la net -économie ne crée pas d'emploi : 57 personnes pour une valorisation de 10Mds US pour snap chat. Neil voudrait faire de la poliqtique au PS ?, il devient un vrai Tartuffe

  • heimdal le samedi 25 oct 2014 à 18:14

    Quand on est blindé ,c'est en crise qu'on fait les meilleures affaires ,pour les autres ,circulez il n'y a rien à gratter .

  • dchatene le vendredi 24 oct 2014 à 13:05

    merci m niel!

  • Raf07Ard le jeudi 23 oct 2014 à 20:10

    Il a raison. Le problème c'est que les Français ont pris l'habitude de considérer uniquement ce qui ne va pas et d'en faire une généralité.

  • M7097610 le jeudi 23 oct 2014 à 08:23

    Niel démontre qu'il n'y a pas rien d'écrit à l'avance... Le minitel rose mène à tout !