Xavier Niel et Luc Besson se lancent dans la vidéo pour mobile

le
0
Xavier Niel et Luc Besson se lancent dans la vidéo pour mobile
Xavier Niel et Luc Besson se lancent dans la vidéo pour mobile

Xavier Niel a investi 5 millions d'euros dans une nouvelle plateforme de vidéos pour mobiles, Blackpills, pour laquelle Luc Besson va réaliser une première série, selon BFM Business et le site américain Variety.Selon des documents consultés par l'AFP, la société Blackpills, créée en février, est détenue par le co-fondateur de Deezer Daniel Marhely, via sa holding Monster Capital, et par le co-fondateur d'Allocine et ancien directeur de Canalplay Patrick Holzman, via sa holding Nayo.Cette société a notamment pour objet, "tant en France qu'à l'étranger", "la production d'oeuvres et/ou contenus audiovisuels (...) destinés à tous supports de communication et diffusion audiovisuelle (télévision, cinéma, vidéo) et électronique (internet, réseaux numériques, téléphonie mobile)" ainsi que l'exploitation de ces programmes.Blackpills viendra concurrencer le nouveau projet de Vivendi, Studio+, qui mise également sur les séries haut de gamme pour mobiles, en partenariat avec des opérateurs télécoms, tout comme Blackpills pourrait s'appuyer sur Free. Patrick Holzman, qui a dirigé Canalplay pendant 3 ans avant de devenir vice-président exécutif de Canal+ International, qu'il a quitté en début d'année, avait d'ailleurs piloté pour le groupe le lancement de séries courtes pour mobile.Patrick Holzman a par ailleurs été directeur de l'audiovisuel chez Free pendant 7 ans.Une première série composée de dix épisodes de dix minutes a été commandée au réalisateur Luc Besson, rapporte le site américain Variety. Le casting, composé d'acteurs américains et européens, est en cours, précise le site.Le tournage de cette nouvelle série en anglais spécialement conçue pour mobiles, inspirée des films "Nikita" et "Kick-Ass", démarrera cet été à Paris et en région parisienne, selon Variety.Contactés par l'AFP, ni Deezer, ni Free n'étaient joignables dans l'immédiat tandis qu'une porte-parole de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant