Xavier Bertrand précise les contours de la prime de 1000 euros

le
0
Pour le ministre du Travail, elle serait obligatoire dans les entreprises dont les dividendes progressent d'une année sur l'autre.

Le gouvernement veut reprendre la main sur le terrain social. Gel des prix du gaz, revalorisation du barème kilométrique, versement d'une prime aux salariés dans les entreprises qui distribuent des dividendes à leurs actionnaires… Autant d'initiatives de l'exécutif pour refaire passer au premier plan politique les préoccupations des Français, celles qui portent sur leur pouvoir d'achat. «En sortie de crise, nous devons absolument prendre en compte l'état d'esprit des salariés», a indiqué hier le ministre du Travail, invité hier du «Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI». «Pendant cette période difficile, leurs salaires n'ont pas beaucoup augmenté ; il y a un besoin et une envie de justice», a-t-il justifié.

Une loi pourrait voir le jour «avant l'été» 

Le ministre a donc esquissé les contours du projet du gouvernement permettant d'associer bénéfices et salaires - qui sera tranché «dans les tout prochains jours»: les entreprises qui font des bénéfices et d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant