Xavier Bertrand : "Je n'aurais pas voté l'abolition de la peine de mort"

le
1
Xavier Bertrand a rappelé qu'en 1981, s'il avait été député, il n'aurait pas voté l'abolition de la peine de mort. 
Xavier Bertrand a rappelé qu'en 1981, s'il avait été député, il n'aurait pas voté l'abolition de la peine de mort. 

Même s'il ne revient pas sur cette abolition emblématique du premier mandat de François Mitterrand, Xavier Bertrand ne s'en cache pas : en 1981, il n'aurait pas pris le parti de Robert Badinter, alors ministre de la Justice. « Quand il y a eu le débat sur la suppression de la peine de mort, je n'étais pas majeur, je n'étais pas parlementaire, mais j'avais suivi tous ces débats. J'avais vu le talent de Robert Badinter, la plaidoirie qu'il avait faite à l'Assemblée. À l'époque, si j'avais été député, je crois que je n'aurais pas voté l'abolition de la peine de mort », a avoué le président de la région Hauts-de-France sur BFM TV, jeudi 24 mars.

Alors qu'il était interrogé sur les déclarations de Nathalie Nathalie Kosciusko-Morizet concernant la perpétuité pour les auteurs d'actes terroristes, Xavier Bertrand en a profité pour préciser sa pensée sans pour autant remettre en cause l'abolition de la peine de mort : « Aujourd'hui, avec le recul, je pense que supprimer la peine de mort a du sens à une condition : c'est que ceux qui étaient susceptibles de relever la peine de mort ne doivent jamais, jamais, sortir de prison. » C'est l'idée de « perpétuité effective », défendue par NKM et soutenue par Xavier Bertrand.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le jeudi 24 mar 2016 à 16:31

    c'est ok pour moi