Xavier Bertrand, bon élève de la campagne

le
0
Le ministre du Travail ne participe pas au «comité stratégique» qui se réunit chaque semaine à l'Élysée, mais compense en multipliant les déplacements de terrain.

Orléans, jeudi dernier. Des silhouettes orange patientent dans la nuit et le froid, au pied d'une immense structure en construction. Soudain, des phares trouent l'obscurité. En retard, le cortège de Xavier Bertrand pile devant le chantier du futur hôpital d'Orléans que le ministre du Travail et de la Santé est venu inaugurer. Sous la tente qui accueille l'équipe du chantier et les élus, à l'issue de la visite, Bertrand rend hommage aux ouvriers: «On ne parle pas assez de ceux qui bossent dans ce pays!», lance-t-il.

C'est en tant que ministre de la Santé que Xavier Bertrand inaugure le chantier. Plus tôt, il avait chaussé sa casquette de ministre du Travail pour visiter Amazon, qui vend des produits culturels sur Internet. Dans la soirée, il change encore de costume pour rencontrer 300 militants de l'UMP, à Saint-Denis-en-Val. Bertrand prend le micro avec gourmandise: Mon cabinet m'a dit lundi:"Avec cette météo, il n'y aura personne, il faut annuler la réunion

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant