Xavi : "Si je ne touche pas le ballon, je me fâche"

le
0
Xavi : "Si je ne touche pas le ballon, je me fâche"
Xavi : "Si je ne touche pas le ballon, je me fâche"

En vadrouille parisienne pour l'inauguration de la Future Arena d'Adidas, Xavi a pris le temps de parler de son amour de toujours, le football, avec intelligence et un seul mot à la bouche : le plaisir.

Vous avez testé la Future Arena ? Oui, et c'est une merveille. J'ai eu la sensation que j'allais vraiment jouer un match pour de vrai. L'ambiance est complètement virtuelle, mais les bruits et l'ambiance d'un stade de football ont parfaitement été reproduits. C'est un joli spectacle.
Du coup, ça doit un peu te changer de l'ambiance des stades qatariens (Rires) C'est vrai qu'il y a plus de bruit dans la Future Arena que dans certain stades dans lesquels j'ai pu évoluer avec Al-Saad. Au Qatar, il n'y a pas beaucoup de spectateurs dans les tribunes, c'est vrai, mais ceux qui viennent nous voir jouer font beaucoup de bruits.
Le Camp Nou est l'une des plus grosses enceintes d'Europe, mais ça n'a jamais été un stade qui se caractérisait par une ambiance folle. Comment tu l'expliques ? Il faut comprendre que le Camp Nou est un public de connaisseurs. Il ne s'extasie pas n'importe comment ni pour n'importe quoi. Il y a des matchs où il n'y a pas de grandes ambiances, c'est vrai. En revanche, il y a toujours une ambiance spectaculaire pour les grands rendez-vous, notamment lors des Clásicos ou pour les affiches de Ligue des champions. Le public catalan est plutôt tranquille, il ne s'exalte pas pour rien. Ils connaissent le foot, et quelque part, on les a mal habitués. Le Barça pratique du beau football depuis très longtemps. Du coup, c'est difficile d'arriver encore à surprendre les socios. Notre public est très exigeant, il sait quand on joue mal, ou pas, mais il sait aussi reconnaître les bonnes performances de son équipe.
Tu as débuté avec Van Gaal à une époque où le Barça était très loin d'être la référence footballistique qu'il est devenu avec Guardiola. (Il coupe) Qu'est-ce qu'on a parcouru comme chemin, putain…
Est-ce que tu as noté que votre public a évolué avec vous ? C'est clair. Quand j'ai commencé, il y avait de l'impatience, beaucoup de critiques, car on n'avait pas de bons résultats. Au Barça, quand les choses vont mal, il y a une pluie de critiques. C'est normal, c'est le lot de tous les…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant