WTCC : Sebastien Loeb, au bon souvenir de Marrakech

le
0
Sébastien Loeb, l'an dernier à Marrakech. Va-t-il s'imposer à nouveau sur ce circuit ce week-end ?
Sébastien Loeb, l'an dernier à Marrakech. Va-t-il s'imposer à nouveau sur ce circuit ce week-end ?

L'an dernier, sur le circuit urbain Moulay El Hassan, le WTCC était en fête. Des milliers de spectateurs affluaient de tout le Maroc. Aux abords du circuit, chacun tente d'être au plus près de l'effervescence du paddock. Car le championnat du monde de tourisme, avec son nouveau règlement, entre dans une nouvelle dimension avec l'arrive de l'écurie Citroën. Pour la firme française, comme pour les pilotes (Loeb, Lopez, Muller), l'heure est à la prudence au début du week-end. Mais quelques tours de piste plus tard, le Maroc devient le symbole d'une saison survolée par Citroën. À l'issue de la première course, les trois pilotes se retrouvent sur le podium (1. Lopez, 2. Loeb, 3. Muller). Suite à la seconde, Sébastien Loeb, qui débute dans la discipline, s'offre une première victoire. La victoire de Loeb en Argentine, un tournant ? Le pilote français exulte et savoure dans la chaleur de Marrakech. La joie de la victoire, il ne l'a vécue qu'une fois supplémentaire, en Slovaquie. Malgré une première saison largement à la hauteur des attentes placées en lui (3e du championnat du monde), l'Alsacien a soif de victoire. Lors de la reprise de la saison, en Argentine il y a un mois, son succès lors de la course 2 illustre sa motivation. Alors que son coéquipier chinois, Ma Qing Hua, prend un temps la tête de la course, Sébastien Loeb revient sur lui et le dépasse. Ensuite, il tient bon, malgré le retour, derrière lui, du champion du monde, José María...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant