WTCC : "Pechito", le nouveau géant du sport auto

le
0
À 31 ans, José María Pechito López devient le premier Argentin, après Juan Manuel Fangio, a été sacré champion du monde d'une discipline affiliée à la FIA.
À 31 ans, José María Pechito López devient le premier Argentin, après Juan Manuel Fangio, a été sacré champion du monde d'une discipline affiliée à la FIA.

Remporter un titre de champion du monde est un savant dosage, quelle que soit la discipline. En WTCC, l'expert en la matière, c'est Yvan Muller, vainqueur de quatre couronnes en neuf saisons. "Il faut une bonne voiture, bien gérer ses performances et avoir un zeste de chance", explique-t-il. Cette saison, José María López a eu tout ça. Résultat : cinq pole positions, huit victoires et sept podiums. "Pechito" entre dans l'histoire : il devient le premier Argentin titré dans une catégorie placée sous l'égide de la FIA depuis Juan Manuel Fangio et le dernier de ses cinq titres, en 1957. "Au fond de moi, c'est un but que j'ai toujours voulu atteindre dans ma vie", confie-t-il au Point.fr. Mais qui est ce pilote de 31 ans, adulé en Argentine et méconnu sur le Vieux Continent ? Début août, dans le nord de l'Argentine. Bienvenue à Termas de Rio Hondo, 27 000 habitants, sa station thermale prisée et son circuit, l'Autodromo. Ce week-end-là, dans un pays où le sport automobile est une religion à l'instar du football, José María López explose les compteurs. Qualification, course 1 et 2 : dans son pays, "Pechito" rafle tout. "J'ai fait le week-end parfait, expliquait-il au Point.fr. J'avais à coeur de montrer aux Argentins combien l'ambiance au pays me manquait." Sur le podium, la foule - jamais autant de spectateurs n'ont été au rendez-vous au cours de cette saison de WTCC - chante et communie avec son...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant