WTCC : Lopez s'envole, Loeb n'abdique pas !

le
0
En empochant 24 pts ce week-end, Sébastien Loeb, troisième du général, revient à 14 longueurs de son coéquipier, Yvan Muller.
En empochant 24 pts ce week-end, Sébastien Loeb, troisième du général, revient à 14 longueurs de son coéquipier, Yvan Muller.

Certes, Lopez a remporté sa septième course de la saison et est plus que jamais candidat au titre. D'ailleurs, mathématiquement, seul l'Argentin (351 points), Yvan Muller (277 points) et Sébastien Loeb (253 points) peuvent devenir champion du monde. Citroën va donc, sauf cataclysme, empocher un deuxième doublé consécutif en cumulant les titres de champion du monde pilote et constructeur. Il n'empêche, les C-Élysée n'ont pas toutes occupé le devant de la scène ce dimanche à Motegi, la faute entre autres aux 60 kg de lest que les voitures françaises sont les seules du paddock à supporter. Lopez devance deux Honda (Michelisz et Tarquini) en course 1 avant d'abandonner, comme Muller, dans la course 2.

À l'abnégation, Sébastien Loeb (6e de la première course) empoche la quatrième place dans le deuxième round et prend 24 points au général (3e). De quoi lui permettre d'animer les trois derniers meetings de la saison (Chine, Thaïlande, Qatar). « J'ai terminé troisième l'an dernier, donc dans mon viseur pour le général, j'ai Muller », explique-t-il, lui qui compte 14 longueurs de retard sur son coéquipier. La bataille entre C-Élysée est plus que jamais lancée : les deux courses du jour l'ont d'ailleurs pleinement démontré.

  

Course 1 : Ma et le « coup de banzai »

Auteur de la pole position hier, Norbert Michelisz (Honda) n'a pas résisté longtemps. S'il a tenté...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant