WTCC : Loeb et Muller révisent leurs classiques

le
0
Les circuits, Sebastien Loeb va apprendre à les découvrir après avoir fait toute sa carrière sur les routes de rallye. Seul point commun, il conduira toujours une Citroën.
Les circuits, Sebastien Loeb va apprendre à les découvrir après avoir fait toute sa carrière sur les routes de rallye. Seul point commun, il conduira toujours une Citroën.

Effervescence particulière au circuit du Castellet ce mercredi. Alors que les nuages qui assombrissent les lieux laissent progressivement place aux rayons du soleil, des voitures enchaînent les tours, grimées par leurs tenues de camouflage. Si elles n'ont pas encore leurs couleurs de guerre, c'est que les hostilités ne sont pas encore déclarées. Dans les stands, Honda et Citroën répètent leurs gammes, ensemble. Le premier est expérimenté en WTCC, le second a tout à apprendre. À moins de deux mois de la reprise du championnat, bienvenue dans les coulisses des préparatifs du WTCC, le Championnat du monde des voitures de tourisme, pour un "Confidential Test Day" organisé par le WTCC. "C'est un championnat à l'ancienne avec des moyens ultramodernes", résume avec le sourire Stéphane Clair, le patron du circuit, qui résume l'état d'esprit des acteurs du Championnat du monde des voitures de tourisme.Citroën en faux néophyteFace à la presse internationale, les dirigeants et les pilotes de Honda et du nouveau venu Citroën se rejoignent pour une conférence de presse commune. Débonnaire, l'ambiance est à des années-lumière des pratiques de la F1, où la méfiance vis-à-vis des écuries rivales ne quitte jamais vraiment les esprits. En WTCC, "la convivialité et l'esprit familial sont de mise", comme le résume le patron du championnat, François Ribeiro. Ainsi, tout naturellement, sont assis à la même table le champion du monde...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant