WTCC : des Citroën et des étincelles !

le , mis à jour le
0
Au cours de la seconde course, Sébastien Loeb est parti à la faute, sa Citroen C-Elysée s'est immobilisée dans un mur de pneus.  
Au cours de la seconde course, Sébastien Loeb est parti à la faute, sa Citroen C-Elysée s'est immobilisée dans un mur de pneus.  

L'ESSENTIEL. Pour la dernière manche européenne de la saison, les pilotes ont vécu un week-end très agité. La faute à ce circuit urbain de Vila Real (Portugal) où les dépassements sont très compliqués. Cela n'a pas empêché Citroën de briller de nouveau en signant deux doublés consécutifs (Lopez, Loeb dans la course 1, Ma et Muller dans la course 2). La marque aux chevrons ? qui a remporté 14 des 16 courses de la saison ? pourrait donc être sacrée championne du monde à l'issue de la prochaine manche, au Japon.

Au classement des pilotes, Ma Qing Hua prend la quatrième place et permet à Citroën de placer tous ses pilotes dans le top 4. Avec 55 points d'avance sur Yvan Muller (2e), José María López est plus que jamais candidat à un deuxième titre consécutif. Sébastien Loeb (3e), qui a dû abandonner au cours de la course 2, s'éloigne de la deuxième place : il compte désormais 37 points de retard sur Yvan Muller.

 

L'ATMOSPHÈRE. La journée a été longue et éprouvante à Vila Real où le mercure a filtré avec les 30 °C. Pas de quoi refroidir les ardeurs des fans portugais qui ont patienté dans la bonne humeur entre les deux courses (la première se tenant à 12 h 15 la seconde à 17 h 15). D'habitude, elles se succèdent avec seulement un quart d'heure d'écart, mais pour cause de retransmission télévisée (Eurosport, qui diffuse le WTCC, retransmet également le Tour de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant