WTCC : comment vivre sans Sébastien Loeb

le
0
Sans Sébastien Loeb, Citroen tentera d'obtenir un nouveau doublé pilote-constructeur l'an prochain, pour la dernière saison de la marque en WTCC avec José Maria Lopez et Yvan Muller.
Sans Sébastien Loeb, Citroen tentera d'obtenir un nouveau doublé pilote-constructeur l'an prochain, pour la dernière saison de la marque en WTCC avec José Maria Lopez et Yvan Muller.

La saison de WTCC s'est conclue ce vendredi soir à Losail, au Qatar. Pour la discipline, une page se tourne : après deux saisons et une domination quasi-totale, Citroën a annoncé arrêter son engagement à l'issue de la saison prochaine. Sébastien Loeb, lui, ne fera pas cette troisième saison, remercié après s'être engagé en rallye-raid avec Peugeot. Un départ qui fait jaser en WTCC et oblige à s'adapter, à plus d'un titre. Décryptage de ces bouleversements et de ces conséquences avec le promoteur de la discipline, François Ribeiro, et l'ex-pilote de F1 Olivier Panis, qui commente le WTCC sur Eurosport.

Comment rebondir après le départ de Loeb ?

À chaque meeting de la discipline, plusieurs pilotes sont mis en avant dans les campagnes d'affichage et les spots télévisés. De l'Argentine au Japon en passant par le Maroc et le Qatar, un homme y figure à chaque fois : Sébastien Loeb, connu dans le monde entier après ses neuf titres de champion du monde des rallyes. L'an prochain, il ne sera pas sur la grille de départ. « Je suis surpris, déçu et triste, explique le promoteur du WTCC », François Ribeiro, observateur de ce départ. « J'ai vraiment accusé le coup, on va y perdre, forcément », ajoute-t-il.

« Ce divorce est déstabilisant et dur à accepter », estime Olivier Panis. « Le propre d'une discipline, c'est de former ses propres champions », explique François Ribeiro....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant