WTCC : comment Citroën a laissé échapper la pole position

le
0
Les pilotes Citroën José María López (à gauche), Sébastien Loeb (à droite) et Mehdi Bennani ont été surclassés en qualification par Norbert Michelisz (Honda).
Les pilotes Citroën José María López (à gauche), Sébastien Loeb (à droite) et Mehdi Bennani ont été surclassés en qualification par Norbert Michelisz (Honda).

Comme la saison dernière, Citroën est un rouleau compresseur en WTCC : 16 victoires en 18 courses et toutes les pole positions ont été remportées par les C-Elysée. Toutes ? Sauf une, concédée sur le circuit de Motegi aujourd'hui, il est vrai dans le jardin de Honda. Norbert Michelisz, pilote privé d'une Honda Civic, a surpris le leader du championnat, José María López (4 pole positions au compteur) pour huit dixièmes d'avance. Une paille ! Pour la première fois depuis le meeting de Pékin, en octobre dernier, une C-Elysée ne démarrera pas en première position. Derrière une première ligne composée par Michelisz et Pechito, Sébastien Loeb (3e) devance Mehdi Bennani ? pilote privé Citroën ? et Ma Qing Hua, grand animateur des qualifications.

Lors de la Q3 ? la dernière phase des qualifications entre les cinq meilleurs temps ?, José María López pensait avoir fait le plus dur (1'55'676), avant de se faire coiffer au poteau par Norbert Michelisz. Le Hongrois, déjà vainqueur de la course 2 à Budapest, devient le premier pilote non Citroën à s'emparer de la pole position cette saison. « Peut-être que le fait d'être dans le pays de Honda m'aide à être encore plus compétitif », explique Michelisz, sourire aux lèvres. « Nous avons réussi à identifier nos points faibles pendant la trêve afin de les travailler », poursuit-il.

REGARDEZ les meilleurs moments des qualifications :

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant