WTCC : Citroën de nouveau sur le toit du monde !

le
0
Depuis le début de la saison, Citroen a remporté 18 des 20 courses de la saison avec notamment les succès de « Pechito » López et Yvan Muller (photo) en Chine.
Depuis le début de la saison, Citroen a remporté 18 des 20 courses de la saison avec notamment les succès de « Pechito » López et Yvan Muller (photo) en Chine.

Comme la saison dernière, Citroën est devenu champion du monde à Shanghai. En termes de marketing, le timing est idéal : la marque aux chevrons remporte cette nouvelle couronne en Chine, sur les terres de son premier marché (320 000 voitures vendues l'an dernier). Les mauvaises langues diront que le titre était acquis, que la concurrence était de toute façon trop faible. Décidément, il est difficile en sport d'apprécier ceux qui dominent. En l'espace de deux saisons, Citroën a amené au WTCC un regain d'intérêt (avec l'arrivée de Loeb et López) mais surtout une nouvelle façon d'aborder la course avec un professionnalisme qui rappelle l'approche des écuries de F1 où les analyses de data, les briefings et les réunions s'enchaînent à un rythme effréné.

Difficulté de ce dimanche à Shanghai : les qualifications ont eu lieu le matin même des courses à cause d'un accident la veille dans une course annexe. Cela n'a pas empêché « Pechito » López de signer sa huitième victoire de la saison, lui qui devrait être sacré champion du monde lors du prochain meeting, en Thaïlande. Dans la course 2, c'est Yvan Muller qui s'impose au panache pour son quatrième succès en 2015.  Retour sur une journée (très) mouvementée.

 Course 1 : départ mouvementé, sacré triplé !

Départ catastrophique pour les Lada ! Coronel (parti 8e) butte sur Filippi et casse sa suspension. « Mamma mia ! » se désole le pilote...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant