WTA : Le tennis féminin français renaît de ses cendres

le
0
WTA : Le tennis féminin français renaît de ses cendres
WTA : Le tennis féminin français renaît de ses cendres

Ce matin, il flotte comme un air de légèreté à St Louis, dans le Missouri. A l'heure d'ouvrir les yeux pour attaquer une semaine charnière, Amélie Mauresmo a sans doute encore en tête les belles images de la veille. L'ivresse du succès. Une sensation à laquelle le tennis féminin pensait ne plus avoir droit. Et pourtant? Il aura fallu moins d'un an pour que les Bleues nous fassent chavirer de bonheur après le triomphe aussi grandiose qu'inattendu de Marion Bartoli à Wimbledon en 2013. Dimanche, Alizé Cornet et Caroline Garcia ont déjoué tous les pronostics en remportant les tournois de Katowice et Bogota, alors que Gaël Monfils est le seul à avoir triomphé chez les hommes depuis le début de saison (à Montpellier en février).

Cornet aux portes du top 20

A Katowice, en Pologne, Alizé Cornet a certainement beaucoup appris. Plus qu'une victoire, la Niçoise a glané de précieux succès avec la manière. A deux reprises contre Radwanska et Giorgi, la 21eme joueuse mondiale a dû lutter pendant trois sets accrochés sans faillir mentalement, comme ce fut le cas à de trop nombreuses reprises par le passé. Les larmes ont été chassées par un sourire radieux sur le visage de la Française qui se trouve ce lundi aux portes du top 20, à 70 points seulement de Roberta Vinci, 20eme.

Pour Caroline Garcia, la surprise est à la hauteur de l'exploit. A 20 ans, la Lyonnaise est allée chercher son premier titre sur le circuit professionnel à Bogota. En finale, Garcia s'est offert Jelena Jankovic dans une rencontre que tout le monde voyait perdue d'avance pour la jeune française face à l'expérience et la régularité de la Serbe. D'un coup de raquette, la jeune joueuse a balayé les doutes des spécialistes et est entrée dans une nouvelle dimension. Passée de 74eme à la 51eme place au classement WTA, Garcia n'est pas prête d'oublier sa semaine colombienne.

Garcia, une option en double

Car en plus du simple, la Française a remporté le tournoi de double aux côtés de l'Espagnole Lara Arruabarrena. De bon augure avant la Fed Cup, ce week-end, contre les Etats-Unis. Un match de barrage pour accéder au groupe mondial que les Bleues abordent tout à coup avec une confiance inhabituelle. Deux titres en simple et une option qui se révèle en double au moment où la spécialiste Kristina Mladenovic déclare forfait : Amélie Mauresmo peut avoir la banane. Reste à savoir si les deux jeunes joueuses parviendront à digérer ces deux moments forts en émotions suffisamment rapidement pour repartir au combat dès samedi dans le Missouri. Si tel est le cas, c'est tout un tennis féminin qui retrouverait un sourire qu'on pensait disparu pour de nombreuses années encore.

Par Rémi Farge

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant