WTA : La Fédération américaine pas tendre avec Bouchard

le
0
WTA : La Fédération américaine pas tendre avec Bouchard
WTA : La Fédération américaine pas tendre avec Bouchard

La Fédération américaine de tennis s'est déclarée non-responsable de la chute d'Eugénie Bouchard dans les vestiaires de l'US Open, qui l'avait empêchée de jouer en fin de saison.

Le 6 septembre dernier, alors qu’elle venait de remporter trois matchs d’affilée pour la deuxième fois de la saison, Eugénie Bouchard déclarait forfait pour son huitième de finale de l’US Open contre Roberta Vinci, future finaliste. En cause, une mauvaise chute dans le vestiaire, près d’un bain glacé, qui avait provoqué une commotion cérébrale. Bouchard, victime de vertiges et de maux de tête récurrents, n’a ensuite joué qu’un seul match jusqu’à la fin de saison, à Pékin contre Andrea Petkovic, et avait abandonné en début du deuxième set. La Canadienne de 21 ans est actuellement 48eme mondiale, après avoir n°5 en octobre 2014.

Mensonges et réseaux sociaux

Suite à l’accident, Bouchard avait décidé de porter plainte contre la Fédération américaine de tennis, qu’elle jugeait responsable de sa chute. Mais l’USTA s’est montrée ferme ce lundi, dans un rapport de 16 pages : la tenniswoman est entièrement responsable de sa chute. « En tant que membre de l'élite du tennis professionnel, la plaignante connaissait d'expérience les procédures et les protocoles quant à l'utilisation de la salle de physiothérapie. Elle n'aurait jamais dû se trouver dans la salle de traitement sans consentement explicite ou sans être accompagnée d'un membre dûment autorisé du personnel d'encadrement ». L’USTA explique aussi que lorsque l’éclairage principal est éteint, il y a toujours une lumière tamisée dans la pièce, alors que la joueuse racontait qu’elle était tombée dans le noir. La Fédération ironise également sur les photos publiées par la Canadienne sur les réseaux sociaux, ce qui semble en contradiction avec les séquelles qu’elle mentionnait dans sa plainte. Enfin, l’USTA se dit prête à aller jusqu’au procès avec la joueuse, comme elle le réclamait.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant