WRC/Rallye de France : Ogier accumule les ennuis

le
0
Lorsqu'une Volkswagen disparait, il y en a deux autres pour occuper les premières places. Hélas, en Alsace, c'est Ogier qui cette fois a rétrogradé.
Lorsqu'une Volkswagen disparait, il y en a deux autres pour occuper les premières places. Hélas, en Alsace, c'est Ogier qui cette fois a rétrogradé.

Il y en a quelques-uns qui vont être déçus. Mercredi soir, lors de la soirée Volkswagen précédant les débuts du Mondial de l'automobile, une victoire d'Ogier signifiant un 2e titre de champion du monde des rallyes avait été évoquée comme une quasi-certitude. Hélas, sur son rallye national se déroulant sur les routes alsaciennes, Sébastien Ogier a grandement hypothéqué ses chances de décrocher dès dimanche son deuxième titre mondial après un vendredi cauchemardesque. Il a été marqué par des problèmes de moteur et d'amortisseur, une pénalité et la domination de son équipier finlandais Jari-Matti Latvala, au terme des sept spéciales de la journée d'ouverture du rallye de France. "Abattu, déçu", le pilote de la VW Polo-R aura vécu une journée noire pendant près de neuf minutes sur les routes vosgiennes et alsaciennes de la 11e des 13 manches du championnat WRC. "À l'exception des points de la Power Stage (dimanche, ndlr), il n'y a plus rien à espérer de ce rallye. J'ai vraiment subi tous les malheurs du monde", a estimé le champion du monde en titre, dépité. Dès la deuxième spéciale, après être parti en tête à queue au 3e kilomètre, le pilote Volkwsagen a subi plusieurs coupures moteur (causées par un problème de capteur de boîte de vitesse défaillant) qui auront finalement coûté plus de quatre minutes au Gapençais. À ce premier coup dur s'est ajoutée une pénalité de quatre minutes pour avoir pointé trop tôt lors du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant