WRC - Ogier : "Les montées d'adrénaline, c'est vraiment mon truc"

le
0
Double champion du monde et leader du championnat 2015, Sebastien Ogier affiche une motivation sans faille au moment d'aborder un rallye de Pologne dont le tracé a été presque totalement renouvelé pour cette édition.
Double champion du monde et leader du championnat 2015, Sebastien Ogier affiche une motivation sans faille au moment d'aborder un rallye de Pologne dont le tracé a été presque totalement renouvelé pour cette édition.

"J'adore les rallyes de vitesse pure ! Les montées d'adrénaline, c'est vraiment mon truc", a lancé Ogier, double champion du monde en titre, et en tête du Championnat 2015 avec 66 points d'avance sur le Norvégien Mads Østberg (Citroën DS3) après sa récente victoire en Sardaigne. Le quart du parcours déjà utilisé l'an dernier sera en outre emprunté en sens inverse ! Une spéciale, la plus courte et qui servira de Power Stage, demeurera donc la seule à avoir été explorée l'an passé. Quelque 313 kilomètres chronométrés à l'occasion de 19 spéciales vont être couverts de jeudi à dimanche dans la région de Mikolajki, au nord-est de Varsovie.

Sur un pied d'égalité

"Nous allons tous être confrontés à la nouveauté et mis sur un pied d'égalité. Chacun va pouvoir montrer de quel bois il se chauffe, et ça me plaît", a poursuivi le Français. Comme le nouveau règlement l'y oblige, Ogier devra pourtant de nouveau jouer le rôle d'ouvreur et balayer pendant deux jours ces routes en terre très rapides sur lesquelles son coéquipier Andreas Mikkelsen avait roulé à près de 140 km/h de moyenne en 2014. "Pour remporter ce rallye, il faut être pied au plancher, en pleine confiance, et prendre quelques risques", a prévenu le Norvégien, deuxième l'année dernière après avoir mené la course à plusieurs reprises.

Hyundai en force

Hyundai, qui avait complété le podium avec le Belge Thierry Neuville, s'est donné les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant