WRC-Australie: VW quitte les rallyes en beauté avec un doublé

le
0
Andreas Mikkelsen et Sébastien Ogier ont été rejoints par toute l'équipe VW dont le rallye d'Australie était le dernier engagement en WRC.
Andreas Mikkelsen et Sébastien Ogier ont été rejoints par toute l'équipe VW dont le rallye d'Australie était le dernier engagement en WRC.

"C'est une conclusion parfaite. Je n'avais rien à perdre", a commenté Andreas Mikkelsen qui signe le troisième succès de sa carrière, le deuxième cette année au volant de la Polo-R après celui obtenu en Pologne. "Toute la saison, on a joué le Championnat mais on est venu ici pour montrer notre pointe de vitesse", a-t-il poursuivi, tout heureux d'avoir battu "à la régulière" le quadruple champion du monde Ogier.

Tête-à-queue pour Ogier

Celui-ci, à deux secondes seulement de son coéquipier en début de journée, a perdu toute chance de quitter son employeur sur un 39e succès à la suite d'un tête-à-queue dans l'ES20. "Ca fait partie du jeu", déclarait Ogier après cet incident qui lui a fait perdre, selon lui, une quinzaine de secondes, juste ce qu'il lui manque à l'arrivée. Cette spéciale de près de 32 km a d'ailleurs généré de nombreux soucis: Hayden Paddon, alors 2e, a déjanté et perdu deux places; Bertelli, dans le top 10, a cassé un différentiel; Camilli a connu des problèmes de frein; Ostberg a été géné par "sa" propre poussière...

Neuville vice-champion

"Bucca", le nom de cette spéciale signifie en langue indigène "longue et venteuse". Fidèle à sa réputation, elle permettait néanmoins à Mikkelsen de décrocher le neuvième de ses dix temps scratchs du week-end. Ses efforts n'auront cependant pas suffi à lui assurer la place de vice-champion du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant