WPP rassure, les USA compensent l'incertitude en Chine

le
0

* Objectifs de marge et de CA confirmés * Croissance accélérée en juillet, de bon augure pour le S2 * La Chine a ralenti au T2, un rebond attendu par Kate Holton LONDRES, 26 août (Reuters) - WPP WPP.L , le numéro un mondial de la publicité, a assuré mercredi être en bonne voie pour atteindre ses objectifs annuels de croissance et de marge après un premier semestre solide dans les pays industrialisés, qui a permis de compenser le ralentissement observé en Chine, son troisième marché. Les résultats semestriels du groupe britannique, propriétaire entre autres des agences JWT et Ogilvy & Mather et qui gère les budgets publicitaires de multinationales telles que Ford ou Unilever, montrent qu'il parvient à tenir le rythme de ses grands rivaux américains, Omnicom OMC.N et IPG IPG.N , et à faire mieux que le français Publicis PUBP.PA . Pour atteindre son objectif d'une croissance de plus de 3% de ses ventes nettes à données comparables sur l'ensemble de l'année, il devra toutefois accélérer au second semestre, les six premiers mois de l'année se soldant par une hausse de 2,3%. Mais la progression de 3,7% enregistrée en juillet est de bon augure. Au total, le chiffre d'affaires publié au premier semestre a augmenté de 6,8%, à 5,8 milliards de livres (7,9 milliards d'euros). WPP, qui emploie 179.000 personnes et est présent dans 111 pays, vise parallèlement une amélioration de 0,3 point de sa marge d'exploitation sur l'exercice. Le directeur général, Martin Sorrell, a déclaré que l'activité en Chine avait été "faible" au deuxième trimestre par rapport au premier mais qu'elle devrait rebondir au second semestre, comme le reste des activités du groupe. SORRELL, "OPTIMISTE INVÉTÉRÉ" SUR LA CHINE "Le taux de croissance en Chine a été clairement affecté par ce qui est en train de se passer: sans même parler du marché actions, la croissance sous-jacente a été affectée", a-t-il dit à Reuters à propos de la chute des Bourses chinoises. Martin Sorrell a très tôt misé sur les marchés émergents, ce qui a permis ces dernières années à WPP de compenser le ralentissement de l'Europe continentale grâce à l'essor de ses activités au Brésil, en Chine et en Russie. Mais les résultats publiés mercredi reflètent des tendances diamétralement opposées: la croissance nette a atteint 3,5% en Amérique du Nord au deuxième trimestre, contre 0,7% seulement pour l'ensemble formé par l'Asie-Pacifique, l'Amérique latine, l'Afrique, le Moyen-Orient et l'Europe centrale et orientale. Martin Sorrell a déclaré s'attendre à la poursuite de performances solides aux Etats-Unis en dépit de l'arrivée à échéance d'une série de contrats de "media planning" de grandes marques, qui alimente la concurrence. Il s'est présenté comme un "optimiste invétéré" sur la Chine. Sur le marché américain, le chiffre d'affaires à données comparables, la mesure mise en avant par les concurrents de WPP, a progressé de 4,9% contre +5,2% pour Omnicom et +6,2% pour IPG. Publicis, de son côté, a fait état d'une croissance de 1,2%. "La capacité continue de WPP à évoluer dans des conditions économiques difficiles devrait conforter l'opinion favorable dont il bénéficie sur le marché, le consensus à l'achat fort sur le titre devant rester intact", estime Richard Hunter, responsable actions chez Heargraves Lansdown Stockbrokers. A la Bourse de Londres, le titre WPP cède 1,4% à 1.343 pence vers 9h20 GMT, alors que l'indice FTSE-100 .FTSE recule de 1,33%. (Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant