WPO Dublin : comment un amateur laisse échapper le titre

le
0
Alexis Venant en action.
Alexis Venant en action.

Quand Alexis Venant a atteint la table finale du Winamax Poker Open de Dublin, c'est la voix tremblante qu'il s'est présenté "comme un pur joueur amateur". Le poker, c'est son grand-père qui le lui a appris, lorsque, 25 ans plus tôt, il lui demandait de rapidement débarrasser la table afin de le faire jouer au Omaha à cinq cartes. Depuis, il n'a jamais vraiment cessé de pratiquer, sans tomber dans la frénésie du jeu. Son métier, c'est d'être chef de gare pour la SNCF. Le poker est simplement "une passion", un prétexte "pour passer un bon moment entre potes".La pression accompagnant son arrivée en finale peut donc se comprendre. Des 994 inscrits, ils n'étaient plus que 6, tous assurés de prendre un minimum de 17 000 euros pour 550 euros investis. Possédant le plus gros tapis, Alexis a assuré qu'il jouait "pour la victoire", et a joint le geste à la parole lorsqu'il a payé le tapis du deuxième joueur le plus fourni en jetons avec une simple hauteur as au flop ! Son adversaire avait un tirage couleur et n'a pas amélioré, permettant au joueur amateur de disputer quelques mains plus tard l'ultime duel pour le titre et 75 000 euros."Il a voulu gagner trop vite"Face à lui, le colossal irlandais Tom Kitt. Le professionnel - "mais pas trop", précise-t-il, car il est également musicien - est du genre discret, mais collectionne les résultats par-ci par-là. De quoi tout de même avoir rassemblé un pactole de 270 000 dollars et une confiance lui dictant ce...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant