Worakls : « Le jeu du Barça, ce n'est pas du spectacle ».

le
0
Worakls : « Le jeu du Barça, ce n'est pas du spectacle ».
Worakls : « Le jeu du Barça, ce n'est pas du spectacle ».

Derrière le pseudo Worakls se cache Kévin Rodrigues, un jeune DJ parisien qui porte dans son cœur le FC Porto, l'équipe du Portugal circa 2006, l'animal Pepe et donc, le football avec des cojones. À défaut d'apprécier les tisseurs du Barça ou les Qataris du PSG.
Tu supportes une équipe en particulier ? Mon équipe, c'est le FC Porto parce que j'ai des origines portugaises. Même si je suis né à Paris, c'est un club que je respecte beaucoup, qui est un peu à part. C'est un club très respectable quand il s'agit de vendre et surtout, de recruter ses joueurs. Des joueurs qu'on achète une poignée et qui finissent parmi les meilleurs joueurs du marché. Tous les ans, on est un peu le fournisseur officiel des grands clubs européens. C'est pas un gros club, ils ont juste 100 millions de budget comme une équipe lyonnaise ou marseillaise, mais ils sont toujours là sur la scène européenne et pas pour faire de la figuration. C'est toujours une belle équipe, c'est toujours dangereux de jouer le FC Porto. Ça m'a pris à la dernière époque du grand Porto, autrement dit quand Mourinho a gagné la Ligue des champions en 2004. Bien évidemment, je me suis passionné pour le foot à partir de 98, comme tous les gens de ma génération, mais l'idée d'être supporter d'un club me passait un peu au-dessus de la tête. Ça me dérangeait pas plus que ça de voir un match de Porto comme un match de Paris pour voir Ronaldinho ou Pauleta faire leurs conneries. La fibre du supporter, je l'avais à l'époque pour les équipes nationales : le Portugal et la France.
Donc pas de PSG pour toi, même si tu viens de Paris ? Un club, c'est quelque chose qui doit avoir une vraie âme et je ne me suis jamais retrouvé dans le club du PSG. Aujourd'hui encore moins. Ils ont une belle équipe, ils jouent bien, c'est vrai. Mais je ne suis pas fan d'une équipe qui va s'acheter un championnat à coup de millions. Ce n'est pas ce qui me fait rêver. Alors que le FC Porto me fait rêver pour l'ingéniosité dont ils font preuve vis-à-vis de leur manque de moyens. Des clubs comme Saint-Étienne, comme Lens, comme Marseille qui ont une vraie importance en France m'intéressent déjà plus que Paris. Après, j'aime les trophées, j'aime la réussite. Par exemple, j'aime beaucoup le Real Madrid. Déjà parce qu'il y a beaucoup de Portugais au club. Il y avait encore Mourinho il n'y a pas si longtemps. Il y a Cristiano que tu es obligé d'aimer, Pepe que j'adore et aussi Coentrão. En fait, toute l'équipe me fait rêver. Contrairement au Barça que je n'aime pas beaucoup. Je n'aime pas leur style de jeu. Le Real Madrid a des contre-attaques fulgurantes et j'aime le jeu qui va vers...

Tu supportes une équipe en particulier ? Mon équipe, c'est le FC Porto parce que j'ai des origines portugaises. Même si je suis né à Paris, c'est un club que je respecte beaucoup, qui est un peu à part. C'est un club très respectable quand il s'agit de vendre et surtout, de recruter ses joueurs. Des joueurs qu'on achète une poignée et qui finissent parmi les meilleurs joueurs du marché. Tous les ans, on est un peu le fournisseur officiel des grands clubs européens. C'est pas un gros club, ils ont juste 100 millions de budget comme une équipe lyonnaise ou marseillaise, mais ils sont toujours là sur la scène européenne et pas pour faire de la figuration. C'est toujours une belle équipe, c'est toujours dangereux de jouer le FC Porto. Ça m'a pris à la dernière époque du grand Porto, autrement dit quand Mourinho a gagné la Ligue des champions en 2004. Bien évidemment, je me suis passionné pour le foot à partir de 98, comme tous les gens de ma génération, mais l'idée d'être supporter d'un club me passait un peu au-dessus de la tête. Ça me dérangeait pas plus que ça de voir un match de Porto comme un match de Paris pour voir Ronaldinho ou Pauleta faire leurs conneries. La fibre du supporter, je l'avais à l'époque pour les équipes nationales : le Portugal et la France.
Donc pas de PSG pour toi, même si tu viens de Paris ? Un club, c'est quelque chose qui doit avoir une vraie âme et je ne me suis jamais retrouvé dans le club du PSG. Aujourd'hui encore moins. Ils ont une belle équipe, ils jouent bien, c'est vrai. Mais je ne suis pas fan d'une équipe qui va s'acheter un championnat à coup de millions. Ce n'est pas ce qui me fait rêver. Alors que le FC Porto me fait rêver pour l'ingéniosité dont ils font preuve vis-à-vis de leur manque de moyens. Des clubs comme Saint-Étienne, comme Lens, comme Marseille qui ont une vraie importance en France m'intéressent déjà plus que Paris. Après, j'aime les trophées, j'aime la réussite. Par exemple, j'aime beaucoup le Real Madrid. Déjà parce qu'il y a beaucoup de Portugais au club. Il y avait encore Mourinho il n'y a pas si longtemps. Il y a Cristiano que tu es obligé d'aimer, Pepe que j'adore et aussi Coentrão. En fait, toute l'équipe me fait rêver. Contrairement au Barça que je n'aime pas beaucoup. Je n'aime pas leur style de jeu. Le Real Madrid a des contre-attaques fulgurantes et j'aime le jeu qui va vers...
...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant