Woodford accable la direction d'Olympus

le
0
L'ex-directeur général du géant de l'optique a raconté comment il avait été brutalement licencié en octobre après avoir soulevé une gigantesque affaire de comptabilité maquillée.

Le monde économique japonais s'attendait à un retour fracassant de Michael Woodford, l'ancien directeur général du géant de l'optique Olympus. Il n'a pas été déçu. Vendredi, quelques jours après son arrivée sur le sol nippon, le Britannique a raconté dans les moindres détails comment il avait été brutalement licencié en octobre après avoir soulevé devant son conseil d'administration une gigantesque affaire de comptabilité maquillée.

En creux, il a dressé, devant des centaines de journalistes suspendus à ses lèvres, un tableau accablant de l'entreprise et du monde des affaires japonais, passant tout le monde au chamboule tout: son conseil d'administration, soumis au tout-puissant président Tsuyoshi Kikukawa («ils ont voté mon licenciement comme des enfants lèvent le doigt»); les auditeurs d'Ernst & Young, censés suivre Olympus, et qui ont validé sans sourciller des comptes et des transactions financières absurdes au premier coup d'½il; les autorit

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant