Wolfsburg, une nouvelle histoire belge

le
0
Wolfsburg, une nouvelle histoire belge
Wolfsburg, une nouvelle histoire belge

En 8e de finale de Ligue des Champions, le VfL Wolfsburg se rend sur le terrain de la Gantoise. Un terrain inconnu pour les Loups en match officiel. Moins pour les services de recrutement du club, passé à l'heure belge ces dernières saisons.

Fin août 2015. Le mercato touche à sa fin, les rumeurs les plus folles circulent dans tous les sens. À Wolfsburg, la grande interrogation qui demeure est le départ avorté ou non de Kevin de Bruyne, le jeune 10 belge qui a mis la Bundesliga à ses pieds. En quelques heures, ce qui devait être fait depuis le début de l'été est toutefois acté. Wolfsburg vend sa star contre une somme rondelette à Manchester City. Dans le même temps, le VfL s'active pour compenser. Une arrivée fait parler d'elle et remplace qualitativement KdB : Julian Draxler est soutiré au concurrent Schalke 04. Une autre signature passe en toute discrétion. Ismail Azzaoui, jeune belge formé à Anderlecht, fait le trajet entre Tottenham et l'Allemagne. Wolfsburg a trouvé son nouveau filon. La source vient du royaume de Belgique.

Premier millionnaire et colonie belge


Dans l'histoire de la Bundesliga, peu de joueurs belges sont venus tenter leur chance. À ce jour, ils sont 41. Le premier d'entre eux est Roger van Gool. Alors que les Diables Rouges prennent une raclée contre les Pays-Bas en 1976, des émissaires de Cologne sont à Rotterdam et se laissent séduire par le buteur. Van Gool devient le premier " millionnaire " de l'histoire de la Bundesliga, c'est-à-dire le premier transfert à atteindre les 1 M de deutsche Marks. Il explique dans les colonnes de 11Freunde son choix de l'époque : " Cologne était une grande équipe et la ville est située à côté de la frontière avec la Belgique, de sorte à ce que mes parents puissent venir voir les matches à domicile. " Plusieurs grands noms suivent : du Roger Claessen à Aix-la-Chapelle, du Jean-Marie Pfaff dans les cages du Bayern, plus récemment du Daniel van Buyten. Mais la Belgique et la Bundesliga, c'est surtout l'histoire d'une colonie arrivée à l'orée des années 2000 et qui va faire trembler le reste du championnat, quand Emile Mpenza, Marc Wilmots, Sven Vermant et Nico van Kerckhoven forment la colonne vertébrale des Knappen. La popularité des équipes de la Ruhr est alors grandissante. Des clubs de supporters se forment et traversent la frontière régulièrement pour voir Gladbach, Cologne, Schalke ou le BVB. Une réussite qui semble inspirer le VfL Wolfsburg aujourd'hui.

Junior…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant