Wolfgang Schäuble, l'homme de fer de l'Europe

le
5
Le ministre des Finances Wolfgang Schäuble, ici le 1er juillet, lors de la présentation du budget allemand devant la presse.
Le ministre des Finances Wolfgang Schäuble, ici le 1er juillet, lors de la présentation du budget allemand devant la presse.

Les temps sont durs pour Wolfgang Schäuble, l'homme le plus haï d'Europe. Sur les murs de Grèce, les tagueurs lui ont collé une petite moustache à la Hitler. Les caricaturistes l'habillent en terroriste de l'organisation État islamique en train de décapiter l'Europe, ou en bourreau prêt à laisser tomber la guillotine sur la tête d'Alexis Tsipras. Partout, les Européens furieux puisent dans l'arsenal classique de la germanophobie : casque à pointe, croix gammée, manteau de cuir de la Gestapo.

Le ministre allemand des Finances, qui est pourtant l'un des derniers Européens convaincus au sein de la classe politique allemande, est accusé d'être au mieux un intraitable donneur de leçons, au pire un dangereux nationaliste animé par des tentations hégémoniques. Dans son propre pays, on ne le ménage pas non plus. Gregor Gysi, chef du parti à la gauche de la gauche Die Linke, va jusqu'à l'accuser d'avoir « détruit l'idée européenne », tandis que le philosophe Jürgen Habermas lui colle l'étiquette de « dresseur de l'Europe ». La presse libérale aussi se déchaîne. On lui reproche d'avoir anéanti soixante-dix ans de diplomatie, de faire ressurgir tous les vieux démons dont l'Allemagne s'était débarrassée depuis qu'elle a réussi sa réunification.

Lire aussi Crise grecque : l'intraitable Wolgang Schäuble

Wolfgang Schäuble aurait de quoi être déprimé si, paradoxalement,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lorant21 le jeudi 23 juil 2015 à 09:31

    Merci Monsieur. Un peu de rigueur et d'efficacité ne fait pas de mal.

  • gacher le jeudi 23 juil 2015 à 08:37

    l'europe n'a aucune existence, elle est un patchwork de pays qui tirent chacun dans leur coin et ne respectent aucune règle commune. Elle explosera, et la Grèce a montré que le n'importe quoi peut arriver à des sommets et que nunuche 1er a peur que l'inévitable se produise. On ne pourra y échapper et l'europe va exploser, elle n'est qu'une monnaie, des contraintes réglementaires et rien d'autre.

  • M2687570 le jeudi 23 juil 2015 à 08:13

    Grace à lui, on sait que l’Europe est un monde qui n'offre pas d'avenir, sans projets, sans démocratie et dirigée par des contrôleurs de gestion pilotés par des lobbys

  • abacchia le jeudi 23 juil 2015 à 07:53

    Ainsi va la vie, haï de prime abord, il sera reconnu à la juste valeur des ses convictions et de ses décisions dans quelques années, comme Gerard SCHROEDER l'a été avant lui !

  • janaliz le jeudi 23 juil 2015 à 07:13

    Je trouve que cet homme a du cran et des convictions. Et les excités de toutes espèces feraient bien de méditer et prendre de la graine. S'il y en avait quelques autres de sa trempe en Europe on n'en serait peut-être pas là où nous en sommes