Wissam Ben Yedder, le dossier qui a plombé le TFC ?

le
0
Wissam Ben Yedder, le dossier qui a plombé le TFC ?
Wissam Ben Yedder, le dossier qui a plombé le TFC ?

Convoité cet été par le FC Séville, Wissam Ben Yedder a été retenu par Toulouse pour plusieurs millions d'euros et quelques garanties bancaires non fournies. Si bien que depuis août, l'attaquant a affiché un spleen pas étranger aux difficultés sportives de son équipe. Un dossier mal ficelé qui a plombé le TFC ?

Ce week-end contre Nice, Wissam Ben Yedder a retrouvé un semblant de sourire à l'heure de jeu en ajustant Cardinale. Depuis le 9 août et la première journée de championnat, l'ancien joueur de futsal n'avait plus marqué en Ligue 1. Et pendant plus de trois mois, il avait traîné son spleen sur les pelouses françaises, la faute à un transfert non concrétisé au FC Séville. Les Espagnols étaient prêts à dépenser 9 millions quand Toulouse en réclamait 12 avec des garanties bancaires solides. Une offense pour les Andalous, une désillusion pour l'attaquant du TFC. " Wissam Ben Yedder donne l'impression d'être malheureux, il n'y a rien de pire. Autant un mec en colère, on arrive à l'orienter pour être performant, autant un joueur malheureux il y a un long travail pour le remettre en condition ", estime l'agent Fabrice Picot. Pour celui qui gère notamment les intérêts de Benoît Costil, la situation de l'attaquant toulousain est l'une des situations les plus complexes à gérer, car en France, " les clauses libératoires ne sont pas légales, et donc on a à chaque prolongation de contrat un club qui dit "T'inquiète, si une bonne offre arrive..." sauf que la bonne offre, c'est une notion subjective. " Si bien que le Franco-Tunisien pensait sûrement qu'à 9 millions, il signerait sans souci pour le double vainqueur de la Ligue Europa. " En Espagne au moins, il y a un montant indiqué noir sur blanc, les choses sont claires. " Même si parfois les clubs de Liga les fixent à des niveaux prohibitifs : " Regardez Kondogbia, 20 millions, on pouvait penser que c'était trop, mais Monaco les a payés avant de faire une plus-value à la revente. "

" Le meilleur moyen de partir, c'est d'être performant "


Alors que le mercato d'hiver approche, Ben Yedder n'apparaît plus comme une priorité de Séville, la faute à des performances en berne malgré une éclaircie le week-end passé. Pour Dominique Six, qui gère les intérêts de Samuel Umtiti ou Rod Fanni, le rôle de l'agent dans une situation de ce type est de " faire le médiateur entre le club et le joueur, d'une part pour que ce dernier soit heureux et performant, et d'autre part pour que l'on trouve un compromis. " Qui pourrait prendre la forme d'un bon de sortie oral : " Dans certains clubs, on crée même un avenant au contrat qui n'a aucune valeur légale…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant