Wissam Ben-Yedder : à votre bon cœur, m'sieurs, dames !

le
0
Wissam Ben-Yedder : à votre bon cœur, m'sieurs, dames !
Wissam Ben-Yedder : à votre bon cœur, m'sieurs, dames !

Depuis samedi c'est officiel, Wissam Ben Yedder veut quitter Toulouse. Mais entre des ambitions légitimes, les attentes financières de son club, et la marge de manœuvre des éventuels prétendants, le Franco-Tunisien pourrait rester une saison de plus dans la Ville Rose.

Samedi dernier, à l'issue du dernier match de la saison, perdu contre Nice 3-2, Wissam Ben Yedder a fait part de ses envies d'ailleurs en zone mixte : "j'ai passé un cap et j'ai l'ambition d'aller le plus haut possible. J'ai passé de bons moments ici mais j'aimerais découvrir un autre challenge. Dans n'importe quel club, quelque chose de neuf." Des propos qui veulent traduire l'ambition de l'attaquant franco-tunisien, mais qui trahissent également une certaine lassitude, celle d'avoir joué le maintien cette saison, certainement, et celle de n'avoir encore jamais eu l'objectif de décrocher un strapontin européen, probablement. À bientôt 25 ans, Ben Yedder veut voir autre chose.

Sadran veut remplir ses caisses


Sauf que le bonhomme est sous contrat à Toulouse, club dont le président Olivier Sadran n'est pas réputé pour céder ses meilleurs joueurs à contre cœur. Et en l'occurrence dans le cas de l'ancien international français de futsal, le cœur n'y est pas vraiment : "Wissam est encore sous contrat et il peut dire ce qu'il veut mais il ne partira que si une grande équipe le veut pour un prix qui nous convienne. On n'a jamais empêché un grand joueur du TFC de le quitter pour un grand club mais un grand club, ça fait de grandes offres. Il y a 70% de chances qu'il soit toulousain la saison prochaine car il ne partira que pour une belle offre et je ne suis pas sûr qu'il ait fait la saison suffisante pour avoir cette belle offre."

On se souvient que par le passé, le patron du TFC n'avait pas hésité à bloquer certains joueurs, soit pour les revendre au prix fort un an plus tard (Gignac à l'OM en 2010), soit pour les laisser partir en fin de contrat (Mathieu au FC Valence en 2009) mais préserver son autorité. Pour Ben Yedder, qui a encore deux ans de contrat, la situation est loin d'être décantée malgré les aspirations du joueur. Sur beIN Sports, Dominique Arribagé s'était voulu compréhensif mais réaliste quant à la situation de son attaquant : " c'est normal de vouloir découvrir autre chose et d'être ambitieux. Il est sous contrat, je n'ai pas entendu dire qu'il est à vendre. Après dans le football il y a un marché donc s'il y a une offre ".

Trois saisons pleines avec Toulouse


Pour avoir des offres, encore faut-il être performant. Depuis trois ans, on ne peut dire de Ben Yedder qu'il ne l'est pas :…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant