Wimbledon: une finale historique opposera Murray à Federer

le
0
Wimbledon: une finale historique opposera Murray à Federer
Wimbledon: une finale historique opposera Murray à Federer

par Eric Salliot

LONDRES (Reuters) - En battant le Français Jo-Wilfried Tsonga en quatre sets spectaculaires (6-3 6-4 3-6 7-5), Andy Murray (n°4) est devenu vendredi le premier Britannique à atteindre la finale à Wimbledon depuis Bunny Austin en 1938.

Mais s'il veut rejoindre au palmarès Fred Perry, sacré il y a soixante-seize ans, il devra battre en finale Roger Federer, qui visera un septième titre en même temps que la place de numéro un mondial, qu'il n'a plus occupée depuis le 24 mai 2010.

L'Histoire sera partout dimanche sur le Centre Court.

Le Suisse a en effet fait étalage de toute sa classe pour dominer 6-3 3-6 6-4 6-3 (en 2h19) le Serbe Novak Djokovic, numéro un mondial et tenant du titre, et accéder à sa huitième finale des Internationaux de Grande-Bretagne.

Le champion suisse, tête de série numéro trois, n'a jamais perdu une demi-finale sur l'herbe londonienne de toute sa carrière et sa prestation sur le court central vendredi a montré qu'à près de 31 ans, il maîtrisait totalement son sujet.

"Je suis si heureux. Aujourd'hui, j'ai fait un grand match. Ce tournoi a été vraiment dur pour moi, mais j'ai pu jouer un tennis fantastique aujourd'hui et je pense que Novak a bien joué aussi", a dit Federer, pour qui le tournant s'est situé au troisième set.

"Les deux premiers ont défilé très vite et puis le troisième a été la clé. J'ai changé ce qu'il y avait à changer", a précisé Federer. "Bien sûr, j'ai repensé à la demi-finale de l'US Open. Il a sauvé des balles de 5-1 en prenant énormément de risques. Quand je sers pour le match, j'ai quand même servi sur son coup, celui qui m'avait perdre le match à New York...Mais je voulais le revoir, ce n'était pas possible qu'il refasse le même."

MURRAY AU BORD DES LARMES

Après deux premiers sets équilibrés à l'issue desquels les deux joueurs se sont retrouvés à égalité, la rencontre a pris de l'intensité lors de la troisième manche.

A 4 jeux à 5 et 15-30 sur son service, Djokovic a sorti une volée trop longue et donné deux balles de set à Federer.

Le Serbe sauvait la première sur un coup droit mais le Suisse arrachait la manche sur un smash après un combat âprement disputé au cours duquel la balle franchit vingt fois le filet.

L'issue de ce point a clairement marqué Djokovic, qui cédait son service d'entrée au quatrième set, permettant à son adversaire de parvenir à sa première finale à Wimbledon depuis 2009 et son triomphe face à l'Américain Andy Roddick.

La deuxième demi-finale a tourné à l'avantage d'Andy Murray. Après avoir entrevu une qualification facile, l'Ecossais a vu Jo-Wilfried Tsonga se muer en guerrier et en attaquant virevoltant.

Après avoir écarté deux très dangereuses balles de break dans le neuvième jeu du quatrième set, Andy Murray a su porter le coup fatal dans un douzième jeu où le Français a commis trois erreurs avant d'être perforé par un retour de coup droit gagnant dans un premier annoncé faute mais validé par la vidéo. Quelques instants plus tard, sur sa chaise, il était au bord des larmes.

"Je ne cesse de répéter que je ne pense pas à l'attente populaire mais j'avoue qu'à la fin du match, c'était très émouvant", a déclaré Andy Murray. "Cela signifie beaucoup pour moi. Les deux premiers sets ont été assez confortables. J'ai eu un mauvais jeu au début du troisième jeu et c'est devenu difficile. Il n'y a pas eu de longs rallyes de fond de court comme face à (l'Espagnol David) Ferrer mais en terme de concentration, ce fut probablement l'un de mes matches les plus durs."

Ce sera la seizième confrontation entre les deux prétendants au titre. Andy Murray mène la série 8-7 mais aucun des matches n'a eu lieu sur herbe.

C'est face au Britannique que le Suisse a remporté sa dernière victoire en Grand Chelem, en 2010, à l'Open d'Australie en trois sets (6-3 6-4 7-6).

Edité par Marine Pennetier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant