Wimbledon: Serena Williams vit sa victoire comme une renaissance

le
0
Wimbledon: Serena Williams vit sa victoire comme une renaissance
Wimbledon: Serena Williams vit sa victoire comme une renaissance

Répétition du titre.

par Eric Salliot

LONDRES (Reuters) - Serena Williams a célébré comme une renaissance, samedi, son cinquième titre remporté à Wimbledon grâce à une victoire en trois sets 6-1 5-7 6-2 sur la valeureuse Polonaise Agnieszka Radwanska.

Privée de titre majeur depuis deux ans, l'Américaine compte désormais quatorze titres du Grand Chelem.

Elle est également devenue la première trentenaire à remporter Wimbledon depuis Martina Navratilova en 1990.

Ultra dominatrice pendant une première manche bouclée en 36 minutes juste avant une averse, Serena Williams s'est crispée alors qu'elle avait le break à 4-3.

Très habile, Agnieszka Radwanska a recollé au score puis a arraché la deuxième manche alors qu'elle semblait vouée à une défaite en deux sets secs.

"Je suis devenue anxieuse, j'ai sûrement perdu en agressivité et elle a commencé à très bien jouer, j'ai un peu paniqué, ce qui ne m'arrive pas souvent", a reconnu Serena Williams.

L'Américaine a mis quelques minutes à récupérer de cet uppercut.

Dans le quatrième jeu du troisième set, elle s'est libérée totalement par un rarissime carré d'aces. Dans la foulée, elle a ravi la mise en jeu de Radwanska et a décroché le Graal après deux heures et deux minutes.

L'AIDE DE PATRICK MOURATOGLOU

Serena Williams achève ainsi le tournoi avec un nombre de record de 102 aces. Elle pourrait terminer meilleur serveur du tournoi hommes et femmes confondus puisque Andy Murray, qui jouera la finale messieurs contre Roger Federer ce dimanche, ne totalise que 74 aces en six matches.

"J'ai du mal à trouver les mots. Ca a bien failli ne pas le faire : il y a quelque temps, j'étais à l'hôpital. Et aujourd'hui, je suis là avec le trophée. C'est mon cinquième comme Venus. J'ai toujours voulu ce qu'avait ma soeur", a déclaré Serena Williams.

La championne américaine avait été hospitalisée le 28 février 2011 pour une embolie pulmonaire. Elle avait auparavant été victime de plusieurs opérations au pied après avoir marché sur des éclats de verre quelques jours après avoir remporté Wimbledon 2010.

"Je suis restée deux jours au lit, je ne faisais que prier. J'avais assez enduré à mon sens. Mes soeurs m'ont été d'un soutien admirable, elles dormaient avec moi dans la chambre sur une chaise", a-t-elle dit.

"Alors, revenir ici et gagner, c'est extraordinaire. D'autant que j'étais sortie du Top 200. En plus, mon Roland-Garros a été très décevant parce que j'avais gagné Charleston, parce que j'avais bien joué à Rome, j'étais invaincue sur terre battue", a-t-elle ajouté.

"Au lendemain de ma défaite face à (Virginie) Razzano au premier tour, je suis restée à Paris et j'ai contacté Patrick (Mouratoglou). On s'est entraînés dur et le résultat est là."

Edité par Jean-Paul Couret pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant