Wimbledon: Serena tremble, Rosol sort, Shvedova dans l'histoire

le
0
Wimbledon: Serena tremble, Rosol sort, Shvedova dans l'histoire
Wimbledon: Serena tremble, Rosol sort, Shvedova dans l'histoire

par Pritha Sarkar

LONDRES (Reuters) - Serena Williams a tremblé mais servi 23 aces, Yaroslava Shvedova a aligné 24 points consécutifs pour un "set en or" et Lukas Rosol, le tombeur de Rafael Nadal, a vu son aventure s'achever samedi à Wimbledon.

Deux jours après que le Tchèque est sorti de l'anonymat en bouleversant la hiérarchie mondiale, Serena, quatre fois victorieuse sur les courts du All England Club, a failli elle aussi passer à la trappe.

Malgré sa terrible efficacité au service -elle n'a jamais été breakée-, l'Américaine a eu du mal à échapper au piège tendu par la Chinoise Zheng Jie et s'est finalement imposée 6-7 6-2 9-7 pour rejoindre les huitièmes de finale.

C'est sur le même court que Lukas Rosol avait signé la plus grande performance de sa carrière face au deuxième joueur mondial jeudi, mais 48 heures plus tard, le Tchèque n'a pas pesé lourd face à l'Allemand Philipp Kohlschreiber, qui s'est imposé 6-2 6-3 7-6.

"Je suis très heureux car je n'ai pas eu à jouer contre Rafael Nadal, ça c'est sûr. Quand je rentre sur le court contre lui, il y a 90% de chances que je perde. Aujourd'hui, c'était plutôt 50-50", a dit la tête de série n°27 qui jouera les huitièmes de finale à Wimbledon pour la première fois.

La Kazakhe Shvedova vise, elle, désormais un deuxième quart de finale dans un tournoi du Grand Chelem mais sera opposée à Serena Williams. Et il y a peu de chances qu'elle réitère sa performance de samedi sur le gazon anglais.

La joueuse de 24 ans a en effet remporté l'intégralité des 24 points disputés dans le premier set du match qui l'opposait à l'Italienne Sara Errani, n°10, pour finalement l'emporter 6-0 6-4.

"J'espère que je serai capable de marquer un point dans le set (lundi)", a plaisanté Serena. "Je ne savais même pas que le 'set en or' existait. Je ne pensais pas que c'était possible."

TSONGA PASSE, PAIRE CASSE

Williams, détentrice de 13 titres du Grand Chelem, vise deux médailles d'or lors des Jeux olympiques le mois prochain mais samedi, sa préoccupation était de se défaire de Zheng Jie, demi-finaliste en 2008.

Elle a dû écarter six balles de break avant de l'emporter de haute lutte.

La Tchèque Petra Kvitova, tenante du titre, Victoria Azarenka, qui a remporté en janvier l'Open d'Australie ainsi que les anciennes gagnantes de Roland-Garros, Ana Ivanovic et Francesca Schiavone ont également rallié les huitièmes de finale.

L'Américain Andy Roddick, trois fois finaliste à Wimbledon, a essuyé une défaite 2-6 7-6 6-4 6-3 face à l'Espagnol David Ferrer, tête de série n°7.

En revanche, son compatriote Brian Baker, issu des qualifications, poursuit lui sa route. A 27 ans, il s'est défait du Français Benoît Paire, de quatre ans son cadet 6-4 4-6 6-1 6-3.

Un autre Français, Jo-Wilfried Tsonga, tête de série n°5, a, lui, été plus heureux, s'imposant en trois sets (6-4 6-3 6-3) face au Slovaque Lukas Lacko.

Enfin, le Croate Marin Cilic, n°16, a livré un match homérique pour se défaire de l'Américain Sam Querrey au terme du deuxième match le plus long jamais disputé à Wimbledon.

Le précédent était le fameux match de plus de 11 heures entre le Français Nicolas Mahut et l'Américain John Isner il y a deux ans, qui s'était étalé sur trois jours et s'était conclu 70-68 dans la cinquième manche.

Là, l'après-midi a suffi à Cilic pour l'emporter 7-6 6-4 6-7 6-7 17-15.

Chrystel Boulet-Euchin pour le service français, édité par Marine Pennetier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant