Wimbledon: Roger Federer sur un nuage avoir sa victoire

le
0
Wimbledon: Roger Federer sur un nuage avoir sa victoire
Wimbledon: Roger Federer sur un nuage avoir sa victoire

LONDRES (Reuters) - Roger Federer entend savourer comme jamais son septième titre à Wimbledon. Un succès remporté dimanche en quatre sets (4-6 7-5 6-3 6-4) face à Andy Murray, au terme d'un combat de 3h24.

"Honnêtement, j'ai de la peine à réaliser tout ce qui s'est passé, a déclaré Roger Federer. Gagner Wimbledon, je l'ai déjà fait, c'est incroyable, c'est émouvant mais j'ai l'impression que c'est plus grand. J'ai l'impression que toutes les pièces du puzzle se sont assemblées. Ca tombe bien j'ai une semaine de vacances. Je vais pouvoir savourer avec Mirka et ma famille."

Federer, 30 ans, n'avait plus remporté un titre depuis l'Open d'Australie 2010, déjà face à l'Ecossais. Mais il a toujours cru en lui, estimant que sa victoire au tournoi de Bâle, en octobre dernier, marquait le début d'une nouvelle ère, celle de la reconquête.

Ce triomphe sur le gazon londonien lui permet de récupérer la place de numéro un mondial, lundi au prochain classement ATP, rang qu'il occupera pour la 286e semaine, égalant la marque de Pete Sampras. Il dépassera automatiquement l'Américain le lundi 16 juillet.

"Chaque fois, c'est magique de pouvoir jouer une finale de Grand Chelem à Wimbledon. Il y avait plein d'enjeux sur la ligne: Andy Murray en face, un septième titre, le record. C'est difficile pour lui d'être du côté du perdant. J'ai un peu le même sentiment qu'avec Andy Roddick, il y a trois ans. Mais c'est ainsi, j'ai fait un super match et Murray aussi et ça, personne ne peut lui enlever."

"ILS ME POUSSENT À ALLER PLUS LOIN"

Avec cette victoire, Roger Federer entretient sa légende de plus grand joueur de tous les temps. "Représenter mon sport parmi les autres est important, a-t-il ajouté. Je veux quitter le jeu à un niveau encore plus élevé que lorsque je suis arrivé sur le circuit. Et pourtant, il y avait de grandes rivalités comme Edberg-Becker ou Courier-Agassi-Sampras. C'est difficile d'établir une comparaison avec les autres sports. Mais je puise des sources d'inspiration chez d'autres grands athlètes. Je pense à Pete Sampras, Stefan Edberg, Boris Becker mais aussi à Michael Jordan, Tiger Woods, Valentino Rossi. Ils me poussent à aller plus loin encore."

C'est sûrement pour cette raison qu'Andy Murray avait du mal à éprouver des regrets dans cette finale, même si ses larmes au moment de la cérémonie de remise des trophées ont ému tout le stade.

"J'ai joué mon meilleur match en finale de Grand Chelem, a-t-il déclaré. La partie a été longue, il y a eu de longs jeux. Je me suis donné à 100%, je n'ai pas fait de mauvais choix. Il a joué de manière irréelle quand le toit a été installé. Les gens disent qu'il est moins fort qu'avant. Mais ces deux dernières années, il a perdu des matches très serrés, des matches qu'il aurait pu gagner. Il pourrait être à 20 Grands Chelems."

C'est effectivement le prochain défi que doit s'être fixé Roger Federer. Auparavant, il y aura un titre olympique à aller chercher en simple. Sur ce même gazon béni.

Eric Salliot, édité par Hélène Duvigneau

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant