Wimbledon: première journée faste pour les "Frenchies"

le
0
PREMIÈRE JOURNÉE FASTE À WIMBLEDON POUR LES "FRENCHIES"
PREMIÈRE JOURNÉE FASTE À WIMBLEDON POUR LES "FRENCHIES"

par Eric Salliot

WIMBLEDON, Angleterre (Reuters) - Dix Français ont franchi le premier tour lundi à Wimbledon sur quinze engagés, un bilan respectable et qui confirme que les Tricolores ont la main verte sur cette surface très technique.

Chez les garçons, ils sont huit à avoir validé leur billet, à commencer par Jo-Wilfried Tsonga, tête de série n°6 et qui n'a pas tremblé face au Belge David Goffin.

Mais son deuxième match mercredi face à Ernests Gulbis, tombeur d'Edouard Roger-Vasselin, s'annonce dangereux. L'an passé, le Letton avait sorti le Tchèque Tomas Berdych.

Vainqueur en cinq sets de l'Allemand Tobias Kamke à Roland-Garros, Julien Benneteau, n°31, s'est montré plus rapide sur le gazon londonien (6-4 6-7 6-4 6-2).

"C'est bien d'éviter de passer quatre heures sur les courts. Maintenant, c'est Fernando Verdasco. Il a changé de raquette et cela coïncide avec de meilleurs résultats", a dit le Bressan.

Benoît Paire (n°25) a maîtrisé le Roumain Adrian Ungur et aura un deuxième tour fratricide face à l'étonnant Stéphane Robert, 165e mondial et issu des qualifications. Le joueur de Montargis a décroché à 33 ans son premier succès sur le gazon anglais en dominant en trois sets (6-3 7-6 7-5) le Colombien Alejandro Falla.

Nicolas Mahut, 124e mondial et invité par les organisateurs, a porté sa série de victoires à neuf, après avoir remporté le premier titre de sa carrière à S'Hertogenbosch (Pays-Bas) samedi.

Il s'est imposé face au Tchèque Jan Hajek (6-2 6-4 6-3).

"Ce n'était pas forcément évident de me replonger sur ce tournoi après mon premier titre. Jusqu'à dix minutes avant d'aller sur le court, des gars me tapaient encore sur l'épaule pour me féliciter", a dit le joueur de 31 ans.

DE SCHEPPER PREND SA CHANCE

Au deuxième tour, il affrontera l'Espagnol Tommy Robredo, tête de série n°32.

"Lui aussi a réussi un retour immense après avoir été opéré. On a le même âge, on s'est joué plein de fois mais jamais sur gazon", a commenté Mahut.

Kenny De Schepper, 80e mondial, a pris sa chance face à l'Italien Paolo Lorenzi, qui a connu sa dixième défaite consécutive en Grand Chelem.

Guillaume Rufin, 85e mondial, a enfoncé l'Australien Marinko Matosevic, également vierge de succès dans un tournoi majeur. Le Bourguignon s'est imposé en quatre sets (6-1 4-6 6-4 6-3) et désormais, c'est Nicolas Almagro (n°11) qui se dresse sur sa route.

Admis dans le tableau final sur le fil, Adrian Mannarino, 111e mondial, a tranquillement écarté 6-1 6-2 6-3 l'Espagnol Pablo Andujar, complètement égaré sur herbe. Prochain tour : l'Américain John Isner, tête de série n°18.

Dans le tableau féminin, le bilan est moins reluisant: seules Marion Bartoli (n°15) et Alizé Cornet (n°29) ont franchi le premier tour.

Finaliste en 2007, la numéro un française s'est débarrassée à la nuit tombante de l'Ukrainienne Elina Svitolina, 82e mondiale, en deux sets 6-3 7-5.

"A Eastbourne, j'avais 39°C de fièvre et je récupère petit à petit. Je suis contente car cette fille n'était pas novice sur herbe puisqu'elle avait atteint la finale des juniors l'an dernier", a dit Marion Bartoli.

TERMINÉ POUR RAZZANO, PARMENTIER ET MLADENOVIC

Au deuxième tour, elle rencontrera l'Américaine Christina McHale, qui l'a déjà battue à l'US Open.

Après un premier set difficile, Alizé Cornet a rectifié le tir face à l'Américaine Vania King, finalement vaincue 4-6 6-3 6-1.

"Une fois que j'ai recollé à ma ligne de fond de court, le match a tourné en ma faveur. Le gazon, c'est une toute autre discipline. Moi, je rebute un peu car j'ai mes instincts de terrienne. Mais quand on dompte le gazon, c'est plutôt un plaisir", a dit Cornet.

En revanche, le tournoi est déjà terminé pour trois autres Françaises.

Virginie Razzano, issue des qualifications, a logiquement cédé face à la Serbe Ana Ivanovic, tête de série numéro 12.

Toujours à la recherche de la confiance, Pauline Parmentier a été sortie par l'Allemande Andrea Petkovic, bénéficiaire d'une "wild-card". Enfin, Kristina Mladenovic, 37e mondiale, a offert sur le Centre Court une belle résistance (7-6 6-3) à Maria Sharapova, tête de série numéro trois.

"Je vais être honnête : je me suis étonnée", a dit Kristina Mladenovic.

"Je n'avais pas eu l'autorisation de marcher sur ce court pour prendre des repères mais je me suis trouvée au niveau. C'est aussi ce que m'a dit Sven Groeneveld", a-t-elle ajouté en évoquant l'ancien coach de Mary Pierce qui lui donne des conseils en attendant qu'elle retrouve un entraîneur.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant