Wimbledon : Pourquoi ne joue-t-on pas le dimanche ?

le
0
Wimbledon : Pourquoi ne joue-t-on pas le dimanche ?
Wimbledon : Pourquoi ne joue-t-on pas le dimanche ?

C'est connu, le dimanche de la première semaine à Wimbledon est synonyme de repos. Une tradition ancienne mais unique dans le monde du tennis, instaurée par le All England Tennis Club.

Les règles et traditions sont nombreuses à Wimbledon : port du blanc obligatoire, respect du gazon…, mais la plus ancienne reste le célèbre Middle Sunday. Tournoi atypique, la quinzaine londonienne est le seul Grand Chelem à imposer une journée de repos à tous les participants. La raison est toute simple et ancienne et c’est le spécialiste du tennis du journal britannique The Times qui l’explique dans les colonnes de l’Express en 2010 : « A la base, ici, il s’agit d’un petit club de village. Et une entente a toujours existé entre les organisateurs et les gens qui habitent autour du stade pour que ces derniers aient un jour sans foule, sans embouteillages, un jour pour se détendre. Exactement ce pour quoi le dimanche est fait ! »

Bientôt un deuxième jour sans tennis ?

Un accord entre les organisateurs du tournoi et les habitants du village donc. Sauf que la règle peut être contraignante si le programme connaît du retard. C’est d’ailleurs ce qu’il s’est passé en 1991, 1997 et 2004, ce qui a contraint les organisateurs de déroger à la règle. Une règle qui dépend fortement des décalages causés par la météo. Avec des conditions météorologiques très bonnes, l’édition 2015 ne devrait pas connaître de problèmes. Les organisateurs chercheraient même à dédoubler cette journée de repos pour permettre aux acteurs et aux pelouses d’avoir un jour de repos en plus. Dans tous les cas, comme chaque année après le Middle Sunday ce sera le Crazy Monday où tous les huitièmes de finale simple seront au programme. 

Valentin CARPENTIER

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant