Wimbledon: Nadal chute, Federer et Murray assurent

le
0
NADAL SORTI AU PREMIER TOUR DE WIMBLEDON
NADAL SORTI AU PREMIER TOUR DE WIMBLEDON

par Martyn Herman

WIMBLEDON, Angleterre (Reuters) - Bien qu'épargnée par la pluie, la première journée de Wimbledon n'a pas échappé lundi à un coup de tonnerre avec l'élimination de Rafael Nadal, double vainqueur de l'épreuve.

En revanche, Roger Federer, tenant du titre, et Andy Murray, sacré champion olympique l'été dernier sur le gazon londonien, n'ont connu aucune difficulté pour franchir le premier tour de la troisième levée du Grand Chelem.

La Russe Maria Sharapova a, elle, dû s'employer pour se défaire 7-6 6-3 de la Française Kristina Mladenovic lors d'une journée qui a vu la chute de Sara Errani, tête de série n°5 et sèchement battue 6-3 6-2 par la Portoricaine Monica Puig.

Rafael Nadal, détenteur de 12 titres majeurs dont le dernier conquis il y a 15 jours à Roland-Garros, a donc perdu pour la première fois de sa carrière au premier tour d'un tournoi du Grand Chelem, défait en trois manches (7-6 7-6 6-4) par le Belge Steve Darcis, modeste 135e mondial.

"Ce n'est pas une tragédie, c'est le sport", a dit l'Espagnol, ancien numéro un mondial, qui s'est imposé au All England Lawn Tennis Club en 2008 et 2010 et qui est apparu diminué physiquement.

Il s'est néanmoins refusé à invoquer une quelconque blessure pour expliquer sa défaite surprise.

Un autre ancien numéro un mondial a connu une entrée en matière plus heureuse, puisque Lleyton Hewitt, vainqueur du tournoi en 2002, s'est débarrassé en trois sets du Suisse Stanislas Wawrinka, 10e mondial.

STRESS ET PRESSION POUR MURRAY

Roger Federer a, de son côté, débuté le tournoi en toute tranquillité. Programmé en ouverture sur le Centre Court, le Suisse, tenant du titre, n'a jamais été mis en danger par le Roumain Victor Hanescu, expédié 6-3 6-2 6-0 en 68 minutes.

De même, Andy Murray, qui figure parmi les favoris pour le titre et qui pourrait devenir le premier Britannique à s'imposer à Wimbledon depuis Fred Perry en 1936, n'a pas traîné pour se défaire de l'Allemand Benjamin Becker 6-4 6-3 6-2.

"Je suis toujours content de retrouver la saison sur gazon mais il y a du stress et de la pression. Jouer à la maison, il faut le gérer. Vous êtes toujours nerveux au début d'un Grand Chelem, je suis content de m'en être tiré et j'espère m'améliorer encore", a dit l'Écossais en conférence de presse.

Dans le tableau féminin, Victoria Azarenka, deuxième mondiale, s'est fait une jolie frayeur avec une lourde chute alors qu'elle était en passe de mener 2-0 dans le deuxième set.

Elle a perdu le jeu, s'est fait bander le genou mais est finalement sortie victorieuse 6-1 6-2 de son match contre la Portugaise Maria Joao Koehler, 106e mondiale.

Lors de cette première journée, les Français se sont plutôt bien comportés, à commencer par Jo-Wilfried Tsonga, vainqueur en trois sets du Belge David Goffin.

Se sont également qualifiés pour le deuxième tour Julien Benneteau, Nicolas Mahut, Adrian Mannarino, Guillaume Ruffin, Stéphane Robert et Benoît Paire, ces deux derniers étant amenés à s'affronter au deuxième tour. ()

Marion Bartoli, finaliste de l'épreuve en 2007, et Alizé Cornet, toutes deux têtes de série, ont également franchi le cap.

Chrystel Boulet-Euchin pour le service français, édité par Jean-Loup Fiévet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant