Wimbledon: Jo-Wilfried Tsonga en huitièmes, Benoît Paire stoppé

le
0
Wimbledon: Jo-Wilfried Tsonga en huitièmes, Benoît Paire stoppé
Wimbledon: Jo-Wilfried Tsonga en huitièmes, Benoît Paire stoppé

par Eric Salliot

LONDRES (Reuters) - Déjà présents l'an passé en huitièmes de finale de Wimbledon -en compagnie de Michaël Llodra-, Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga assureront la présence française en deuxième semaine de la troisième levée du Grand Chelem.

Samedi, Jo-Wilfried Tsonga, sixième mondial, s'est qualifié sans problème en dominant le Slovaque Lukas Lacko, 60e à l'ATP, en trois sets 6-4 6-3 6-3 et une heure 36.

Il rejoint ainsi Richard Gasquet, qualifié depuis vendredi. En revanche, Benoît Paire a, lui, quitté le tournoi vaincu par le qualifié américain Brian Baker.

C'est la quatrième fois de sa carrière que Tsonga atteint la deuxième semaine sur le gazon londonien. Mais la première avec le statut d'"unbreakable".

"L'important, c'est poursuivre ma route", a nuancé le Français.

Lundi, Jo-Wilfried Tsonga se mesurera à l'Américain Mardy Fish alors que Gasquet (n°19) affrontera l'Allemand Florian Mayer (n°31).

Tsonga mène deux à zéro dans ses confrontations avec l'Américain, ses deux succès ayant été acquis en 2011. Gasquet est, lui aussi, en ballottage favorable devant Mayer puisqu'il mène 3-1. L'Allemand avait remporté leur premier face-à-face en 2004, Gasquet a remporté les trois suivants, dont deux la saison dernière.

Plus tôt dans la journée, Benoît Paire, 55e mondial, a semblé très vite résigné face à Brian Baker. L'Américain, 126e mondial, s'est imposé 6-4 4-6 6-1 6-3.

"Je suis conscient que je n'ai pas eu la bonne attitude. J'ai proféré des insultes, j'ai râlé, j'ai jeté ma raquette" a avoué Paire.

"Dans ma tête je me disais que je jouais bien, que je pouvais battre n'importe qui mais face à Baker, je n'ai rien pu faire. J'ai joué récemment des gars comme (l'Espagnol David) Ferrer mais je n'avais jamais vu un gars jouer comme ça.

"Il est talentueux partout. Et, surtout, il a la confiance depuis quelques mois, je le vois rentrer dans le Top 30."

Pour l'heure, ce n'est que du tennis fiction. Ce qui est sûr, c'est que l'Avignonnais intégrera le Top 50 après ce troisième tour dans un tournoi du Grand Chelem.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin pour le service français et Marine Pennetier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant