Wimbledon: déjà sept Français au deuxième tour

le
0
Wimbledon: déjà sept Français au deuxième tour
Wimbledon: déjà sept Français au deuxième tour

par Eric Salliot

LONDRES (Reuters) - L'ouverture des Internationaux de Grande-Bretagne, lundi à Wimbledon, a souri aux Français puisque sept d'entre eux ont d'ores et déjà franchi le premier tour.

Les garçons se sont montrés à la hauteur avec cinq qualifiés et un sixième possible puisque Nicolas Mahut se trouvait en ballottage, son match ayant été interrompu à deux sets partout.

Les trois de série tricolores du haut du tableau -Gilles Simon, Richard Gasquet et Julien Benneteau- n'ont pas été menacées.

Alors qu'il menait 6-3 5-4, Gilles Simon (n°13) a profité de l'abandon de son compatriote Paul-Henri Mathieu, l'Alsacien ayant ressenti une douleur au niveau des adducteurs.

"J'ai eu une pubalgie il y a deux ans et j'ai arrêté pendant six mois donc je n'ai pas vraiment envie de reprendre ce chemin-là", a dit Paul-Henri Mathieu.

Pour Gilles Simon, récemment élu au Conseil des joueurs de l'ATP, c'est de l'énergie économisée.

"C'est sûr que je préfère jouer le match en entier et le gagner à la régulière. 'Paulo', c'est un joueur qui m'a souvent posé beaucoup de problèmes sur le terrain et aujourd'hui, j'étais pas mal", a dit Simon, qui s'attaquera au prochain tour au Belge Xavier Malisse, demi-finaliste du tournoi il y a dix ans.

"J'étais un peu inquiet comme à chaque fois avant le premier tour ici. C'est le Grand Chelem où j'arrive avec le moins de repères."

GASQUET CRISPÉ

Richard Gasquet (n°18) a montré son aptitude pour l'herbe en surclassant l'Allemand Tobias Kamke 6-2 6-2 6-2.

"Sur les premiers tours, tu es toujours crispé avant le début du match. Le gazon, c'est une surface difficile où il peut se passer beaucoup de choses. J'ai fait un bon match dans l'ensemble donc je suis content", a dit l'Héraultais.

Julien Benneteau a assumé son statut de tête de série n°29 en éliminant 6-2 7-5 7-6 le Luxembourgeois Gilles Müller.

"C'est bien d'avoir gagné comme ça en trois sets avec la manière. Pendant pratiquement la totalité du match, j'étais vraiment en contrôle et je jouais bien", a expliqué le Bressan qui se mesurera pour son deuxième match au qualifié américain Michael Russell.

Jérémy Chardy, 57e mondial, n'a pas eu à se forcer face à Filippo Volandri. Déjà allergique à l'herbe, l'Italien a jeté l'éponge alors qu'il était débordé de toutes parts (6-0 6-1 1-0).

Issu des qualifications, Guillaume Rufin, 168e mondial, a remporté son deuxième match consécutif en cinq sets face au Belge Steve Darcis (6-4 3-6 5-7 6-4 6-4).

"J'ai adoré ce dernier jeu. Commencer par trois aces, c'est un bon panneau indicateur sur la technique et la gestion des émotions. Pouvoir m'exprimer ici, c'est un plaisir fou", a dit Rufin.

LLODRA, LA TÊTE AILLEURS

Huitième de finaliste l'an dernier, Michaël Llodra, 54e mondial, a chuté d'entrée face à l'Italien Fabio Fognini en quatre manches. Mais le Parisien n'avait pas la tête au jeu.

"C'est difficile de parler du contenu du match sachant qu'il y a des choses bien plus importantes qui m'attendent à Paris notamment la naissance de mon troisième enfant", a expliqué Michaël Llodra.

"Ma femme a passé une très mauvaise nuit avec beaucoup de contractions donc elle est retournée à l'hôpital pendant mon match. J'attendais des nouvelles de mon kiné qui se trouvait au bord du court."

De son côté, Nicolas Mahut, 71e mondial, pouvait s'estimer heureux d'avoir le droit de revenir mardi pour achever sa rencontre face à Paolo Lorenzi.

Dans le tableau féminin, seules Stéphanie Foretz-Gacon et Mathilde Johansson ont déjoué les pièges du gazon. En soirée, cette dernière a fini en trombe (3-6 6-0 6-3) face à l'Ukrainienne Lesia Tsurenko, 99e mondiale.

"Après mon bon Roland-Garros, j'ai pris le risque de ne pas jouer de tournoi et ça a payé", a dit Mathilde Johansson.

Stéphanie Foretz-Gacon, 75e mondiale, a éliminé la tête de série numéro 29, la Roumaine Monica Niculescu, en trois sets (6-4 3-6 6-3).

Mercredi, au deuxième tour, la Française devra venger Virginie Razzano, bénéficiaire d'une wild-card et sortie 6-2 6-4 par la Taiwanaise Hsieh Su-wei, 63e mondiale.

Pauline Parmentier, 75e à la WTA, a également connu la défaite (6-4 6-1) face à la Roumaine Sorana Cirstea, qu'elle avait pourtant dominée l'an dernier au même stade de l'épreuve.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Jean-Loup Fiévet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant