Wimbledon: David Ferrer et Andy Murray poursuivent leur route

le
0
DAVID FERRER BAT SON COMPATRIOTE ROBERTO BAUTISTA
DAVID FERRER BAT SON COMPATRIOTE ROBERTO BAUTISTA

par Martyn Herman

LONDRES (Reuters) - Alors qu'Andy Murray et David Ferrer tenaient leur rang, Sergiy Stakovskhy est retombé dans l'anonymat vendredi après sa victoire surprise face à Roger Federer, le tenant du titre de Wimbledon.

Lors d'une nouvelle journée perturbée par la pluie, l'Ukrainien n'est pas parvenu à franchir le troisième tour, battu par l'Autrichien Jürgen Melzer 6-2 2-6 7-5 6-3, lors d'une journée qui a vu la qualification de trois Français, Adrian Mannarino, Jérémy Chardy et Marion Bartoli.

Désormais grand favori de la troisième levée du Grand Chelem - avec Novak Djokovic -, l'Écossais Andy Murray, deuxième mondial, n'a fait aucun cadeau à l'Espagnol Tommy Robredo, tête de série n°32.

Il s'est imposé 6-2 6-4 7-5, validant ainsi son billet pour les huitièmes de finale sur le court où il avait été sacré l'été passé champion olympique quelques semaines avant de remporter à l'US Open son premier titre dans un tournoi du Grand Chelem.

Toujours aussi discret, David Ferrer, n°4 et finaliste du dernier Roland-Garros, a également poursuivi sa route, franchissant lui le deuxième tour de l'épreuve aux dépens de son compatriote Roberto Bautista.

Au même stade de la compétition, le Bulgare Grigor Dimitrov a, lui, chuté, vaincu au bout d'un joli marathon sur le score de 3-6 7-6 3-6 6-4 11-9 par l'inattendu Slovène Grega Zemjla.

Il a ainsi rejoint dans la défaite sa petite amie Maria Sharapova, deuxième mondiale, battue à la surprise générale mercredi par la Portugaise Maria Larcher de Brito, dont l'aventure a été stoppée vendredi par l'Italienne Karin Knapp.

HAAS TOUJOURS LÀ

Nouvelle coqueluche du public anglais, la jeune Laura Robson a fait sensation en franchissant avec autorité le deuxième tour face à la Colombienne Mariana Duque, dans un tableau féminin marqué ce vendredi par l'élimination au même stade de l'épreuve de l'Allemande Angélique Kerber, tête de série n°7.

Kerber s'est inclinée 3-6 7-6 6-3 contre l'Estonienne Kaia Kanepi.

À noter également dans le tableau masculin la victoire au troisième tour du Polonais Jerzy Janowicz, n°24 et finaliste du Masters 1000 de Paris-Bercy en 2012, face à l'Espagnol Nicolas Almagro, n°15 (7-6 6-3 6-4).

Toujours aussi fringant malgré ses 31 printemps, l'Allemand Tommy Haas a, lui, passé aisément le deuxième tour devant le Taïwanais Jimmy Wang (6-3 6-2 7-5).

Du côté des Français, ceux qui ont eu la chance de pouvoir jouer ont plutôt été heureux si l'on excepte Alizé Cornet, qui a eu le match en main face à Flavia Pennetta avant de céder en trois manches et de nourrir quelques regrets.

En revanche, Marion Bartoli, finaliste de l'épreuve en 2007, n'a pas flanché face à l'Italienne Camila Gorgi et s'est qualifiée 6-4 7-5 pour les huitièmes de finale.

Un stade de la compétition qu'Adrian Mannarino a également rejoint à la faveur de sa victoire en trois manches sur l'Allemand Dustin Brown, alors que Jérémy Chardy, tête de série n°28, franchissait de son côté le deuxième tour après une victoire en quatre manches serrées (6-2 5-7 7-6 7-6) sur un autre Allemand, Jan-Lennard Struff.

Nombre de rencontres ont été reportées à samedi, comme celles des Français Benoît Paire et Kenny de Schepper, d'autre ayant été interrompues comme celle qui opposait sur le Centre Court Petra Kvitova, n°8 et victorieuse du tournoi en 2011, à Ekaterina Makarova, n°25.

Chrystel Boulet-Euchin pour le service français, édité par Henri-Pierre André

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant