Wimbledon: Andy Murray rejoint Novak Djokovic en finale

le
0
NOVAK DJOKOVIC EN FINALE À WIMBLEDON
NOVAK DJOKOVIC EN FINALE À WIMBLEDON

LONDRES (Reuters) - Le Britannique Andy Murray (n°2) s'est qualifié vendredi pour sa deuxième finale consécutive de Wimbledon.

L'Ecossais a dominé le Polonais Jerzy Janowicz (n°24) en quatre sets (6-7 6-4 6-4 6-3, en 2 heures 52), s'offrant une deuxième chance d'effacer des tablettes Fred Perry, dernier Anglais vainqueur en 1936.

Andy Murray affrontera dimanche le Serbe Novak Djokovic, sorti vainqueur de l'Argentin Juan Martin Del Potro (n°8) après un monumental combat de cinq sets, long de 4h43.

Cette seconde demi-finale a été très nerveuse.

Après le gain de la première manche au tie-break - non sans avoir effacé deux balles de set -, Jerzy Janowicz n'a pu maintenir son niveau de jeu et s'est rapidement laissé rattraper.

C'est dans la troisième manche manque que le Polonais a laissé filer sa chance.

En tête 4-1, il a été englouti autant par sa nervosité que par l'atmosphère soudainement endiablée.

Après avoir aligné cinq jeux consécutifs, Andy Murray était coupé dans son élan par le juge-arbitre Andrew Jarrett, lequel décidait de dérouler le toit pour prévenir une luminosité défaillante. Une décision injuste selon Andy Murray.

"Je pense qu'il y avait encore quarante-cinq minutes de jeu, a argumenté Andy Murray. Wimbledon est un tournoi de plein air et vous essayez de jouer au maximum à la lumière du jour. N'importe qui aurait été en colère. Mais une fois revenu sur le court, je n'étais plus frustré. Il y avait un match à finir."

Une fois cette polémique évoquée, Andy Murray a commenté avec sobriété sa qualification.

"L'an passé, j'étais soulagé d'aller en finale après trois échecs en demi-finale. Mon match aujourd'hui était simplement différent. Jerzy a un gros potentiel, il peut être dans le Top 10 dans les prochains mois."

Andy Murray affrontera pour la quatrième fois Novak Djokovic en finale d'un Grand Chelem mais ce sera la première fois en finale de Wimbledon.

"J'ai beaucoup appris de Wimbledon 2011, a-t-il dit. Mais Novak est redoutable. Il bouge extrêmement bien sur gazon, il est très incroyablement souple, il parvient à glisser. Il est très fort physiquement, voilà pourquoi il peut lutter jusqu'aux derniers points."

Jerzy Janowicz est apparu un peu bougon en conférence de presse.

"Je suis un peu déçu, je n'ai pas joué mon meilleur tennis, mon deuxième pire match de cette quinzaine, a dit Jerzy Janowicz. Tout s'est écroulé sur ce point à 4-1 30 A. Je suis malchanceux avec cette bande du filet qui lui donne une balle de break. Par rapport aux conditions de jeu, j'aurais souhaité que le toit soit installé à la fin du deuxième set. Je n'ai plus qu'à repartir à l'entraînement et à travailler dur. J'espère un jour atteindre le Top 10, on verra?"

Eric Salliot, édité par Hélène Duvigneau

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant