Willy Caballero : "Parfois, les surprises arrivent tard dans la vie"

le
0
Willy Caballero : "Parfois, les surprises arrivent tard dans la vie"
Willy Caballero : "Parfois, les surprises arrivent tard dans la vie"

À trente-cinq ans, Willy Caballero en est là : après avoir poussé Joe Hart vers le Torino, il s'apprête à profiter de la suspension de Claudio Bravo pour tenir les cages de Manchester City. Et le gardien argentin a les idées bien claires sur la façon dont il doit s'y prendre pour saper le moral de l'extraordinaire attaque catalane. Et ainsi mieux avaler la pilule de l'aller (4-0).

Le match de ce soir est-il vital pour Manchester City ?
Tout à fait. Le Borussia Mönchengladbach a juste un point de moins que nous et il va jouer à la maison, donc il aura des possibilités de victoire. Il faut donc absolument gagner contre le Barça. Ce serait un grand résultat et aussi une joie énorme pour nous et les supporters.

Comment doit-on s'y prendre pour battre le Barça ?
Ah ben, c'est facile, tu lui enlèves le ballon... (rires) Il ne faut pas les laisser dominer le jeu, bien serrer les espaces et ne pas donner trop d'occasions comme au match du Camp Nou, quand pendant toute la première mi-temps, on avait bien joué et défendu. Après, sur le but de Messi, on n'a pas eu beaucoup de chance et ça a influencé le développement du match...

Comment avez-vous vécu votre entrée après l'expulsion de Bravo ?
Ça a été quelque chose de soudain, je n'ai même pas eu le temps de m'échauffer. Mais dans ces compétitions, il faut toujours être préparé. Ce n'était pas le meilleur contexte pour entrer, car on avait un joueur en moins, ce qui a permis au Barça d'avoir assez d'espaces et de finir par nous mettre une raclée. Mais j'espère qu'on a bien appris la leçon.

Quel type de match allez-vous essayer de faire ?
"Pour battre le Barça, il faut être parfait en tout."
Un match parfait. La seule manière de battre le Barça est de tout donner sur le même modèle que la première mi-temps au Camp Nou et profiter des occasions qui arrivent pour marquer. Bref, il faut être parfait en tout.

L'efficacité de vos attaquants sera essentielle alors...
C'est ça. Je sais que Kevin (De Bruyne, ndlr) n'est pas au top, mais j'ai beaucoup de confiance en lui, Agüero et Sterling. Mais je crois que si on peut gagner ce match, c'est grâce à la puissance du collectif.

L'équipe a enchaîné une série de six matchs sans gagner. Peut-on dire que vous avez passé un moment de crise ?
"Oui, on doit voir ce moment comme une période de crise, il ne faut pas cacher la vérité."
Oui, on doit voir ce moment…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant