Williams (Fed) voit trois à cinq hausses de taux aux USA en 2016

le
0
 (Actualisé avec Mester, derniers paragraphes) 
    SAN FRANCISCO, 4 janvier (Reuters) - Le président de la 
Réserve fédérale de San Francisco a déclaré lundi s'attendre à 
trois à cinq hausses des taux d'intérêt cette année aux 
Etats-Unis en raison de la solidité de l'économie américaine. 
    John Williams a en outre minimisé les craintes liées à la 
Chine, qui ont agité la première séance de l'année sur les 
marchés financiers.   
    "En ce qui concerne ces développements susceptibles de se 
répercuter dans l'économie américaine, je pense que nous 
disposons de fondamentaux vraiment, vraiment solides, en termes 
de dépenses des ménages, en termes de trajectoire économique, 
donc pour le moment au moins, ce n'est pas une grande inquiétude 
en ce qui me concerne", a dit John Williams, l'un des rares 
dirigeants de la Fed à se rendre régulièrement en Chine. 
    "Je crois que quelque chose de l'ordre de trois à cinq 
hausses des taux (en 2016) fait sens au moins à l'heure 
actuelle", a-t-il ajouté dans une interview à CNBC. 
    La Fed a relevé en décembre son principal taux directeur 
pour la première fois en près de 10 ans, avec une fourchette 
d'objectif du taux des Fed Funds comprise entre 0,25% et 0,50%. 
  
    La banque centrale américaine maintient un objectif médian 
de taux des Fed Funds à 1,375% fin 2016, ce qui implique quatre 
hausses des taux d'un quart de point au cours de l'année 2016. 
    La présidente de la Fed de Cleveland, Loretta Mester, 
considérée comme l'un des "faucons" de l'institution, aimerait 
que la Fed aille un peu plus vite. 
    "Je suis assez à l'aise avec la voie médiane (...) mais 
j'aimerais un rythme un peu plus soutenu sur le court terme 
parce que ma prévision de croissance est un peu meilleure", 
a-t-elle dit à Reuters en marge d'une réunion d'économistes. 
    Loretta Mester prédit une croissance de 2,5% à 2,75% du 
produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis cette année, soit 
mieux que la prévision médiane de 2,4% de ses collègues 
banquiers centraux. 
    
 
 (Ann Saphir et Jonathan Spicer; Bertrand Boucey et Patrick 
Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant