Williams (Fed) prévoit deux relèvements de taux cette année

le
0

SAN FRANCISCO/PITTSBURG, 20 juin (Reuters) - La Réserve fédérale devrait relever ses taux deux fois dans l'année, à condition que l'inflation commence à montrer des signes de retour vers les 2% et que le taux de chômage continue à baisser, a déclaré vendredi un haut responsable de la Fed. "Certainement, ma propre prévision serait de nous voir relever les taux deux fois cette année, mais cela dépendrait des statistiques", a déclaré à la presse le président de la Fed de San Francisco, John Williams, au siège de la banque. Une hausse des taux directeurs d'un quart de point chacune des deux fois serait raisonnable, a-t-il estimé, ajoutant qu'un relèvement plus faible que cela n'aurait pas beaucoup de sens. A ce rythme de hausse, le taux de la Fed se situerait dans une fourchette de 0,5% à 0,75% d'ici la fin de l'année. John Williams figure parmi les votants aux réunions de politique monétaire cette année et son point de vue est souvent considéré comme étant proche de celui de la présidente de la Fed, Janet Yellen, qu'il a conseillé quand elle était à la tête de la Fed de San Francisco, avant d'occuper le poste en 2011. Un autre haut responsable de la Fed a estimé vendredi que l'économie américaine était devenue suffisamment forte pour absorber un relèvement de taux de 0,25 point de pourcentage, ajoutant que l'économie était "à ou près du" plein emploi. Devant la presse, la présidente de la Fed de Cleveland Loretta Mester a évoqué l'amélioration du marché du travail, les hausses de salaires, la stabilité du dollar et les prix du pétrole, ainsi que la perspective d'une hausse de l'inflation. "Tous ces éléments tendent à montrer, à mon sens, que l'économie peut supporter une petite hausse de taux", a-t-elle dit. Janet Yellen a déclaré mercredi, à l'issue de la réunion du comité de politique monétaire de la Fed (FOMC), que la croissance de l'économie américaine était modérée, mais sans doute assez solide pour supporter une hausse des taux d'ici la fin de l'année, tout en ajoutant que le marché du travail suscitait encore quelques interrogations. ID:nL5N0Z34Q8 (Jonathan Spicer et Ann Saphir, Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant