WikiLeaks : le soldat Manning condamné à 35 ans de prison

le
0
WikiLeaks : le soldat Manning condamné à 35 ans de prison
WikiLeaks : le soldat Manning condamné à 35 ans de prison

Le soldat américain Bradley Manning, reconnu coupable de la plus grande fuite de documents secrets de l'histoire des Etats-Unis, a été condamné mercredi à 35 ans de prison par une cour martiale. Après plus de deux mois de procès, la juge militaire Denise Lind a également décidé son renvoi de l'armée pour «déshonneur», notamment pour des faits d'espionnage, de fraude et de vol de quelque 700 0000 documents diplomatiques et militaires confidentiels, transmis au site Internet WikiLeaks.

Son avocat David Coombs a fait savoir qu'il déposerait un appel en grâce auprès du président Barack Obama, pour implorer sa clémence. La sentence pourra cependant être réduite par un système de remises de peine pour bonne conduite une fois que le condamné aura purgé un tiers de la condamnation. Si ce système lui est favorable, Bradley Manning pourrait dès lors sortir de prison après neuf ans.

WikiLeaks salue «une victoire stratégique significative»

Compte tenu des possibles remises de peine, le site WikiLeaks a immédiatement salué sur Twitter une «victoire stratégique significative dans l'affaire Bradley Manning. Bradley Manning est désormais éligible à une libération dans moins de 9 ans, 4,4 selon un autre calcul».

Significant strategic victory in Bradley Manning case. Bradley Manning now elegible for release in less than 9 years, 4.4 in one calculation? WikiLeaks (@wikileaks) August 21, 2013

Manning pourra ensuite faire appel devant la Cour d'appel supérieure des forces armées et devant la Cour suprême des Etats-Unis. Il peut également demander la clémence de l'armée auprès de l'autorité supérieure de la justice militaire américaine. Son jugement sera réexaminé automatiquement en appel par la Cour pénale d'appel de l'armée de terre.

Manning encourait 90 ans de prison

Le soldat de 25 ans encourait 90 ans de réclusion. Lundi, le gouvernement américain avait requis «pas moins de 60 ans de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant