WikiLeaks : jugé coupable, le soldat Manning risque jusqu'à 136 ans de prison

le
1
WikiLeaks : jugé coupable, le soldat Manning risque jusqu'à 136 ans de prison
WikiLeaks : jugé coupable, le soldat Manning risque jusqu'à 136 ans de prison

Bradley Manning, le soldat américain qui a transmis plusieurs milliers de documents secrets au site WikiLeaks, a été reconnu coupable mardi par la justice militaire US de violation de la loi sur l'espionnage, mais pas de collusion avec l'ennemi.

Aux termes du verdict lu par la juge Denise Lind, sur la base militaire de Fort Meade, près de Washington, Manning encourt 128 à 136 ans de prison après avoir été reconnu coupable de plusieurs charges liées à la violation de la législation sur l'espionnage. L'ancien analyste du renseignement a été reconnu coupable de six chefs d'accusation d'espionnage, cinq autres de vol, un de fraude informatique et de plusieurs infractions militaires.

L'audience au cours de laquelle la peine de Bradley Manning doit être communiquée est prévue ce mercredi à partir de 9h30, heure locale (15h30 en France).

700 000 rapports de combat et télégrammes diplomatiques

Le militaire de 25 ans a reconnu avoir fourni à WikiLeaks, le site de Julian Assange, 700 000 rapports de combats et télégrammes diplomatiques, et des vidéos tournées sur les champs de bataille en Irak, de novembre 2009 à son arrestation en mai 2010. Une vidéo avait particulièrement choqué l'opinion publique. Les images tournées par les caméras d'un hélicoptère d'attaque montraient une bavure au cours de laquelle des civils irakiens étaient tués. Les militaires à bord rigolaient et appelaient les cibles des «bâtards morts».

WikiLeaks n'a pas tardé à réagir sur son compte Twitter : «Manning risque 136 ans de prison pour les chefs d'accusation pour lesquels il a été aujourd'hui reconnu coupable. Dangereux extrémisme, en matière de sécurité nationale, de l'administration Obama».

Manning faces 136 years on the charges he has been convicted of today. Dangerous national security extremism from the Obama administration.? WikiLeaks (@wikileaks) July 30, 2013

Bradley Manning avait déclaré lors d'une audience ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mercredi 31 juil 2013 à 09:33

    Courage...On est avec TOI !...Il faut que les PEUPLES de toutes confessions, reprennent leurs destinées en mains, afin se stopper l'hégémonie dévastatrice et pernicieuse, des groupes de pression internationaux qui ne pensent qu'à entasser de futiles milliards, au détriment de toute vie sur TERRE !!!...