WikiLeaks dévoile les coulisses de l'affaire Clotilde Reiss

le
0
Le site WikiLeaks permet d'en savoir un peu plus sur la manière dont Paris a négocié la libération de la Française retenue en Iran entre juillet 2009 et mai 2010, et notamment sur le rôle exagéré de la Syrie dans ce dossier.

Quel rôle la Syrie a-t-elle réellement joué dans la libération de Clotilde Reiss, cette universitaire française retenue en Iran entre juillet 2009 et mai 2010, après la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad ? A en croire les révélations du site WikiLeaks, la place tenue par Damas dans cette affaire aurait été largement exagérée par l'Elysée, dans le but de «semer la confusion chez les Iraniens».

«Malgré leurs déclarations pleines de louanges, les officiels français reconnaissent en privé qu'ils n'ont qu'une vague notion de ce que les Syriens ont réellement fait», observe un mémo diplomatique américain. La gratitude exprimée par Paris à l'égard du président Bachar al-Assad ne viserait en fait qu'«à valider la politique de Sarkozy d'ouverture à la Syrie».

En «exagérant le rôle syrien», la présidence française cherche à «démontrer à la Syrie quelles louanges elle peut s'attirer en jouant un rôle constructif dans la région», tout «sem

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant