Wikileaks : Chirac, Sarkozy et Hollande ont été espionnés par les Américains

le , mis à jour le
0
Wikileaks : Chirac, Sarkozy et Hollande ont été espionnés par les Américains
Wikileaks : Chirac, Sarkozy et Hollande ont été espionnés par les Américains

Nouvelles révélations dans l'affaire Wikileaks : l'Elysée a été la victime des grandes oreilles américaines ! Selon « Libération » et Mediapart qui l’ont révélé ce lundi soir, cinq rapports d'analyse de la NSA (Agence nationale de sécurité américaine), sous l’intitulé « Espionnage Elysée », démontreraient que trois présidents français, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande, ainsi que certains de leurs collaborateurs, ont été espionnés par les renseignements américains de 2006 à mai 2012.

François Hollande tiendra un conseil de défense ce mercredi pour évoquer les suites à donner à ces révélations, a annoncé ce mardi soir l'entourage du président. 

Pour Jacques Chirac, ces «câbles» révèlent qu'en 2006, son ministre des Affaires étrangères de l’époque, Philippe Douste-Blazy, avait « une propension à faire des déclarations inexactes ou inopportune s». Que Nicolas Sarkozy, en 2008, se considérait comme « le seul homme capable de résoudre la crise financière ».  

Selon Libération, le mémo le plus récent date du 22 mai 2012 –  c'est-à dire après la mise en place d’un protocole d’échanges d’informations ­entre la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) française et la NSA, fin 2011. Jean-Marc Ayrault s’inquiétait des réactions d’Angela Merkel si elle apprenait que François Hollande, nouvellement élu, avait rencontré l’opposition allemande. «S’espionner entre amis, cela ne se fait pas», s’était d’ailleurs indignée Angela Merkel en apprenant en octobre 2013, par des révélations du Spiegel, que l’Agence nationale de sécurité (NSA) américaine avait ciblé son téléphone portable.

Les numéros de Guéant, Jouyet et Lellouche ciblés

La NSA avait surtout mis en place un système de série de numéros appelés «sélecteurs» qui permettait ensuite la collecte d'informations dans des domaines allant de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant