West Ham, les jambons fumés

le
0
West Ham, les jambons fumés
West Ham, les jambons fumés

Battu jeudi en Ligue Europa par l'Astra Giurgiu, West Ham a déjà vu sa saison tourner autour d'un scénario inattendu par sa direction et son entraîneur. L'heure est maintenant à panser les premières plaies d'un effectif riche et ambitieux, alors que le championnat a commencé de façon tranquille. Trop tranquille justement.

Sa chemise a terminé la soirée trempée. Le visage marqué, les joues creusées, Slaven Bilić a la tête basse et pose les mains sur ses genoux. Autour de lui, le stade olympique de Londres, ses 60 000 âmes, ses 50 000 abonnés, le regardent et tentent de comprendre ce qu'il vient de se passer. Cette fois encore, il a perdu la bataille. L'entraîneur croate a chuté à la seconde reprise sur KO, au bout de ses idées et au cœur d'un combat qu'il qualifiait lui-même de "finale". Face à lui, dans la peau du challenger, Marius Şumudică se pavane avec son costume d'entraîneur suspendu de l'Astra Giurgiu. Le bonhomme se sait en liberté conditionnelle depuis que la Fédération roumaine de foot a décidé de l'interdire de banc pour les matchs nationaux après qu'il a parié sur des rencontres.


L'Europe est donc sa balade dorée et Londres est un bel endroit pour prendre l'air. Encore plus pour abattre froidement les rêves de ses adversaires. Cette fois, l'Astra Giurgiu a oublié ses difficultés en championnat où il traîne à une triste onzième place et où il vient d'être giflé par le CFR Cluj (5-1) pour danser sur la scène européenne. Pour la deuxième année d'affilée, le champion de Roumanie, battu au troisième tour qualificatif de la C1 par le FC Copenhague (1-1, 0-3), vient d'éjecter West Ham de la Ligue Europa aux portes des poules. Comme une grosse tache sur une copie pour laquelle aucun buvard ne pourra changer quelque chose.

Le bal masqué


West Ham a donc déjà foiré une partie de sa saison jeudi soir dans un stade où les Hammers n'avaient encore jamais connu la défaite. Problème, celle-ci est arrivée dès la deuxième représentation, ce qui peut foutre en l'air une tournée. Alors, face à la presse, Bilić a déballé sa déception, évoquant "sa colère et sa frustration. Je suis surtout déçu parce qu'on voulait vraiment passer ce tour. On s'est battus pour ça l'an dernier, pour s'offrir cette chance et on voulait avoir cette expérience en tant que club, un club qui n'est pas si souvent en Europe." Le tout alors que, de son côté, Marius Şumudică comparait la…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant